• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

A quel point les aliments sont-ils sûrs en Afrique ?

Dans la vidéo d'un projet dirigé par l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), en collaboration avec L'Organisation Mondiale de la Santé et le Centre Pasteur du Cameroun, les résultats d'une étude menée par l'unité LABERCA sont présentés.

Marché africain
Mis à jour le 18/12/2018
Publié le 18/12/2018

La sécurité alimentaire peut constituer un enjeu prioritaire de santé publique aussi bien qu'un fardeau pour le commerce en Afrique. Une Étude Régionale de l'Alimentation Totale menée par un projet STDF (www.standardsfacility.org/fr/PG-303) a permis d'identifier les risques majeurs des aliments de la production à l'assiette, de combler les lacunes de données et de fournir des mesures d'atténuation appropriées.

Ce projet a pour objectif de contribuer à renforcer la capacité des gestionnaires de risques à mettre en œuvre les normes internationales grâce à une bonne connaissance des dangers, des risques et des niveaux d'exposition aux substances dangereuses présentes dans les produits alimentaires couramment fabriqués et consommés.
Les impacts attendus à long-terme du projet sont triples :

  1. l'accès aux marchés des producteurs de denrées alimentaires serait amélioré grâce au respect accru des normes internationales;
  2. les effets de la pauvreté seraient atténués grâce à la réduction de l'ampleur des maladies d'origine alimentaire;
  3. la contribution des pays africains aux travaux de la Commission du Codex Alimentarius serait accrue.

Dans le cadre de cette étude sur l'alimentation de plus de 70 000 ménages au Bénin, Cameroun, Mali et Nigéria, une vidéo a été réalisée :"A quel point les aliments sont-ils sûrs en Afrique ?"

Cette vidéo présente notamment le contexte de l'étude, les résultats obtenus ainsi que les perspectives. 
 


 

L'approche de cette étude permet de fournir la base scientifique pour appliquer les normes internationales au Benin, Cameroun, Mali et Nigéria. Les résultats devraient également servir à développer des normes alimentaires internationales (dans le Codex).

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Alimentation humaine
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire