• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Souvenir olfactif du papillon de nuit

Une goutte d’insecticide amplifie l’effet de l’expérience olfactive sur le comportement sexuel de l’insecte ravageur.

Une faible dose d’insecticide renforce le souvenir olfactif d’un papillon de nuit. © Inra, C. Gadenne
Mis à jour le 17/03/2017
Publié le 05/03/2017

Les néonicotinoïdes sont des insecticides neurotoxiques très utilisés contre les insectes ravageurs. Cependant, leur utilisation intense induit l’accumulation de résidus dans l’environnement entraînant des effets néfastes sur le comportement des insectes utiles, comme les abeilles, mais aussi des effets positifs inattendus sur la reproduction de certains ravageurs.

Papillon ingérant une solution sucrée d’insecticide avec son proboscis déroulé. © Inra, K. Rabhi
Papillon ingérant une solution sucrée d’insecticide avec son proboscis déroulé © Inra, K. Rabhi
Les papillons de nuit, qui comptent de nombreuses espèces de ravageurs, utilisent l’olfaction pour leur reproduction : le mâle est attiré par la phéromone sexuelle femelle. L’équipe de recherche a récemment montré qu’une faible dose d’un insecticide néonicotinoïde, la clothianidine, améliorait la réponse des mâles à la phéromone chez un ravageur des cultures.

Afin de savoir si l’effet observé de l’insecticide dépendait de l’expérience préalable du papillon avec la phéromone, l’équipe a testé dans un tunnel de vol la réponse à la phéromone de papillons ayant brièvement senti ou non cette molécule un jour avant le test et ensuite intoxiqués ou non avec la clothianidine. La réponse comportementale à la phéromone est bien augmentée après une pré-exposition phéromonale. Cet effet est encore amplifié si les papillons sont intoxiqués avec l’insecticide après la pré-exposition phéromonale. Un traitement insecticide agirait donc sur la mémoire olfactive et permettrait ainsi à l’insecte de "se souvenir" encore mieux de l’odeur sexuelle déjà perçue. La réponse aux odeurs est très plastique et varie en fonction de l’état physiologique mais aussi de l’expérience olfactive, permettant aux insectes de s’adapter à leur environnement.

Partenaires : ce travail a été réalisé par l’équipe Neuroéthologie dans le cadre du projet ANR PHEROTOX.

Publication associée : Abrieux, A., Mhamdi, A., Rabhi, K. K., Egon, J., Debernard, S., Duportets, L., Tricoire-Leignel H., Anton S., Gadenne C. (2016). An Insecticide Further Enhances Experience-Dependent Increased Behavioural Responses to Sex Pheromone in a Pest Insect. PLoS ONE 11, e0167469–15. doi:10.1371/journal.pone.0167469.

Une faible dose d’insecticide renforce le souvenir olfactif d’un papillon de nuit. © Inra, C. Gadenne
Une faible dose d’insecticide renforce le souvenir olfactif d’un papillon de nuit © Inra, C. Gadenne

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Christophe Gadenne
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire