• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Réduire l’usage des antibiotiques en élevage porcin…

... sans impacter les performances

Truie et porcelet en phase de lactation dans un élevage naisseur-engraisseur © C. Belloc
Mis à jour le 08/09/2017
Publié le 30/08/2017

La réduction de l’usage des antibiotiques en élevage porcin est un enjeu majeur pour la filière. Elle doit toutefois être réalisée sans compromettre la santé et le bien-être des animaux ainsi que la rentabilité des exploitations. Or peu d’informations sont disponibles pour décrire l’efficacité de mesures permettant d’y parvenir.

Une étude d’intervention visant à évaluer des mesures alternatives à l’usage d’antibiotiques (vaccinations, modifications de la conduite d’élevage) a été réalisée dans 70 exploitations situées en Allemagne, Belgique, France et Suède. En accord avec l’éleveur, le vétérinaire a proposé un plan d’action spécifique à chaque situation d’élevage. Les exploitations ont fait l’objet d’un suivi pendant un an au cours duquel l’usage des antibiotiques ainsi que les performances techniques ont été enregistrés. L’observance des mesures préconisées a également été évaluée. Dans 33 exploitations pour lesquelles des informations suffisantes étaient disponibles, l’impact économique de l’intervention a été calculé en prenant en compte la variation de la marge sur coût alimentaire et le coût de l’intervention (i.e. coût des mesures et éventuelles réductions de charges).

Suite aux interventions, l’incidence de traitement antibiotique de la naissance à l’abattage a été fortement réduite (valeur médiane : - 47% sur l’échantillon). Cette réduction tend à être corrélée positivement à l’observance des mesures préconisées (laquelle était bonne dans notre échantillon). Les performances techniques n’ont pas été significativement dégradées et l’impact économique des interventions était principalement lié à la variation de performances techniques induites (le coût des mesures elles-mêmes influant peu).  

Il est donc possible de réduire nettement l’usage des antibiotiques sans impacter les performances techniques et économiques, en définissant un plan d’intervention adéquat suite à un diagnostic pertinent de la situation de chaque exploitation.

Impact économique d’interventions visant à réduire l’usage des antibiotiques dans 33 élevages belges et français. © Inra, C. Belloc
Impact économique d’interventions visant à réduire l’usage des antibiotiques dans 33 élevages belges et français © Inra, C. Belloc

Partenaires : ce travail a été réalisé par l'UMR Inra-Oniris dans le cadre du projet européen MINAPIG (Evaluation of alternative strategies for raising pigs with minimal antimicrobial usage : opportunities and constrainsts) du programme ERA-Net EMIDA.

Publication associée : Collineau L, Rojo-Gimeno C, Leger A, Backhans A, Lösken S, Olkhom Nielsen E, Postma M, Emanuelson U, grosse Beilage E, Sjölund M, Wauters E, Stark K, Dewulf J, Belloc C, Krebs S. , 2017. Herd-specific interventions to reduce antimicrobial usage in pig production without jeopardising technical and economic performance. Preventive Veterinary Medicine, 144 : 167-178.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Santé animale
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire