• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Ramification du rosier

La faible intensité lumineuse induit un équilibre hormonal défavorable.

Intensité lumineuse et ramification du rosier © A. Corot et S. Demotes-Mainard
Publié le 04/12/2017

Le débourrement est un préalable indispensable à la croissance d’une tige. La ramification réduite peut affecter la qualité visuelle des plantes et donc leur valeur commerciale. Bien que l’intensité lumineuse soit un facteur clé de la croissance des plantes, les mécanismes par lesquels elle régule le débourrement sont mal connus.

Les travaux de thèse conduits dans l’UMR IRHS montrent qu’une baisse d’intensité lumineuse réduit le nombre de bourgeons qui débourrent tout le long de la tige du rosier en jouant sur l’équilibre hormonal : diminution des teneurs en cytokinines (CK) et augmentation de l’acide abscissique (ABA). Les CK sont des hormones stimulatrices du débourrement alors que l’ABA l’inhibe. Ce nouvel équilibre est donc défavorable au débourrement des bourgeons et est responsable du faible nombre de ramifications qui se développent quand l’intensité lumineuse est basse. La première fonction de la lumière chez les plantes est de permettre la production de sucres par la photosynthèse. Bien que les sucres soient connus pour stimuler le débourrement, ce travail montre que la baisse de teneur en sucres provoquée par une baisse de lumière n’est pas le facteur qui limite le débourrement, contrairement au changement d’équilibre hormonal.

Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives de recherche en vue de produire des rosiers bien ramifiés dans des conditions d’intensité lumineuse variable. Ceci pourrait déboucher sur des économies d’éclairage artificiel en serre.

Partenaires : ce travail, réalisé par l’Inra, Agrocampus-Ouest et l’Université d’Angers, a été financé dans le cadre du RFI "Objectif végétal".  

Publication associée : Corot A, Roman H, Douillet O, Autret H, Perez-Garcia M-D, Citerne S, Bertheloot J, Sakr S, Leduc N and Demotes-Mainard S (2017) Cytokinins and Abscisic Acid Act Antagonistically in the Regulation of the Bud Outgrowth Pattern by Light Intensity. Front. Plant Sci. 8:1724. doi: 10.3389/fpls.2017.01724

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Environnement et agronomie
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire