• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

SHELBY : Hydrogels boroniques auto-réparateurs pour le traitement de l'arthrose [Initiative NeXT]

Vers une thérapeutique innovante contre l’arthrose

Illustration Shelby
Mis à jour le 12/11/2018
Publié le 08/11/2018

Le projet SHELBY a pour objectif de proposer une thérapeutique innovante contre l’arthrose à l'aide d'une nouvelle génération d'implants à base d'hydrogels micromoulés. Il a été sélectionné dans le cadre de la priorité scientifique Santé du Futur- Biothérapies innovantes de l’appel à projets de recherche interdisciplinaire de l’initiative NeXT (Nantes Excellence Trajectory).

Il réunit 3 laboratoires du consortium NEXT et 2 laboratoires associés pour combiner leur expertise dans le domaine des sciences de la vie, des sciences chimiques et sciences de l'ingénieur afin de proposer une thérapeutique innovante contre l’arthrose.

L'arthrose est la maladie articulaire invalidante la plus courante.  Elle est associée à l'inflammation, l’altération des tissus articulaires et provoque des douleurs invalidantes. Les traitements actuels permettent au mieux de soulager la douleur mais ne permettent pas de prévenir la dégénérescence des articulations. Pour résoudre ce problème clinique et proposer de nouvelles options thérapeutiques pertinentes, des injections intra-articulaires de cellules souches mésenchymateuses (CSM) dérivées de la moelle osseuse (BM-MSC) ou du tissu adipeux (AT-MSC) constituent une approche prometteuse pour inhiber l’inflammation.Cependant, bien que tolérées lors de l’injection, les cellules CSM « nues » présentent des limitations qui nuisent à leur efficacité à long terme : une mort cellulaire massive lors de l'injection et une fuite cellulaire en dehors de l'espace articulaire.

Dans ce contexte, le projet SHELBY vise à

  1. développer une nouvelle génération d'hydrogels à base d'acide boronique fonctionnalisé aux propriétés auto-réparatrices,
  2. mettre en œuvre une technologie de micromoulage pour générer des supports injectables,
  3. valider l'encapsulation des CSM humaines dans les hydrogels micromoulés
  4. évaluer l'efficacité des CSM encapsulées pour prévenir la progression de la maladie après leur injection intra-articulaire dans un modèle d'arthrose murine induite par chirurgie.

Le projet SHELBY vise à encapsuler les CSM dans des hydrogels cytoprotecteurs  pour fournir aux CSM un microenvironnement favorable capable de soutenir leur viabilité et leurs activités biologiques.

L'unité BIA du centre Inra Pays de la Loire est chargée de la conception des micromoulages à base d’acide boronique réalisés grâce à une technique de lithographie douce développée récemment par l’équipe Assemblages Nanostructurés (NANO) de l'UR BIA.

Durée du projet : 1 an,  avec extension possible à 4 ans

Coordination : Catherine Le Visage (Regenerative Medicine and Skeleton, RMeS)

Partenaires académiques  porteurs du projet :

  • Inserm U1229- Regenerative Medicine and Skeleton, RMeS
  • CEISAM CNRS 6230
  • INRA BIA UR1268

Partenaires associés :

  • UMR CNRS 6283, Institut des Molécules et Matériaux du Mans (IMMM)
  • Inserm U1183, Institut de Médecine Régénératrice et Biothérapies (IRMB)
Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Caractérisation et élaboration des produits issus de l’agriculture
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire