• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

PAPP : PlAnt Proteins Physics [RFI Food for Tomorrow]

L’énigme des domaines désordonnés au sein des protéines végétales.

L Sahli et  A Boire
Mis à jour le 15/03/2018
Publié le 09/03/2018
Mots-clés :

L’un des grands enjeux du plan "protéine végétale pour la France" lancé par le gouvernement en 2014 est de réduire la proportion de protéines d’origine animale dans notre alimentation. C’est dans ce cadre que les chercheurs se penchent de plus en plus sur la valorisation alimentaire des protéines végétales.

Grace au projet PAPP (PlAnt Proteins Physics), un projet "Attractivité nouvelle équipe" du RFI Food for Tomorrow) un nouvel angle d’attaque pour l’étude de ces protéines vient de voir le jour au sein de l’unité de recherche BIA (Biopolymères, Interactions, Assemblages) du centre INRA Pays de la Loire. 

Avec ce projet, le RFI soutient l'arrivée d'Adeline Boire, chargée de recherche, recrutée au sein de l’équipe ISD (Interface et Systèmes Dispersés) de l’unité BIA. Elle étudie les assemblages des protéines végétales et ainsi développer leurs applications en agroalimentaire. Une étude bioinformatique prédictive de la structure de ces protéines lui a permis de mettre en évidence la présence potentielle de nombreuses structures désordonnées. Pour étayer sa théorie, elle met en place différentes approches thermodynamiques  et structurales qui font appel à plusieurs techniques (compression osmotique, microscopie confocale, diffusion des rayons X, résonance paramagnétique électronique). Cela lui permet également de mettre en évidence le rôle des structures désordonnées au sein des assemblages protéiques.

Ce projet permet également le financement des travaux de la doctorante Line Sahli, qui posent les premières pierres de l’étude et de la caractérisation des domaines désordonnés des protéines de réserve végétales pour apporter des preuves scientifiques solides sur ce sujet d’ici cinq ans. Son travail implique de nombreuses collaborations en France et à l’étranger sur des aspects méthodologiques; elle se formera notamment à des techniques de microrhéologie à l’institut AMOLF d’Amsterdam.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Caractérisation et élaboration des produits issus de l’agriculture
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire

En savoir plus

Les domaines désordonnés

Les domaines désordonnés représentent plus d’un tiers des séquences protéiques de l’organisme humain et plus d’un quart des plantes. Les travaux d’Adeline et de Line se situent dans un domaine de recherche émergent qui touche de nombreux secteurs : santé, environnement, agriculture, agroalimentaire, etc. En effet, les dysfonctionnements de ces domaines désordonnés ont été mis en évidence dans de nombreux processus de régulation physiologique et sont notamment impliqués dans les maladies neurodégénératives.  Chez les plantes, ces domaines sont par exemple impliquées dans les mécanismes de résistance aux stress (déshydratation, froid, stress salin…) et dans la photosynthèse.