• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Pose de la 1ère pierre du centre de transfert Cap Aliment

La pose de la 1ère pierre du centre de transfert Cap Aliment s’est tenue le jeudi 11 juin 2015 sur le site Oniris de la Géraudière, à Nantes, en marge de la manifestation sur le dévoilement de l'ambition des Pays de la Loire pour "l'Alimentation de demain". La manifestation a eu lieu en présence des différents acteurs du projet "Recherche Formation & Innovation en Pays de la Loire" Food For Tomorrow – Cap Aliment dont le volet "Recherche" est porté pour gestion par le centre Inra Angers-Nantes.

pose pierre cap aliment. © Inra
Mis à jour le 14/06/2015
Publié le 12/06/2015
Mots-clés :

Créée en juin 2012, la PRI disposera d’un  centre de transfert et de développement dont la 1ère pierre a été posée le 11 juin 2015.

La Plateforme Régionale d'Innovation (PRI) Cap Aliment constitue une fédération de l’ensemble des acteurs économiques, académiques et techniques de la filière agroalimentaire. Cap Aliment est un guichet unique vers le monde de la recherche et de l’enseignement supérieur pour les industries agricoles et alimentaires.

Le centre de transfert et de développement Cap Aliment sur le site de la Géraudière, à Nantes, sera un espace de convergence, de mutualisation et de collaboration entre les différents acteurs de la filière (entreprises, organismes de recherche, enseignement supérieur, centres techniques, structures d’appui et organisations professionnelles). Il verra le jour courant 2016, dans un bâtiment de 2200 m2 sur le site de la Géraudière qui regroupera des entreprises, des start-up, des centres techniques, des services d’appui et des organisations professionnelles. Le bâtiment sera livré au 3ème trimestre 2016. La Région des Pays de la Loire, Nantes métropole et l’Europe (Fonds Feder) soutiennent largement ce projet ambitieux répondant aux besoins des entreprises en matière d’innovation (Budget 7.07 M€).

En savoir plus

Cap Aliment

Cap Aliment a pour ambitions de :

  • Consolider durablement la filière régionale en facilitant son accès aux compétences qui lui sont nécessaires pour innover,
  • Identifier et favoriser la mise en œuvre de stratégies communes de recherche, de formation, d’innovation et de valorisation,
  • Améliorer la compétitivité, l’image, l’attractivité des Pays de la Loire dans le domaine de l’alimentation et de la chaîne alimentaire en France et à l’international,
  • Développer des activités à haute valeur ajoutée,
  • Constituer un espace de convergence, de mutualisation et de collaboration entre les différents acteurs des filières concernées.

Missions :

  • Resserrer les liens entre les entreprises agroalimentaires (LIGERIAA), la recherche et l’enseignement supérieur,
  • Constituer un guichet unique pour les entreprises, les laboratoires… qui ont un projet d’innovation (accueil, orientation vers les compétences, les partenaires industriels, les dispositifs d’aide…),
  • Mettre en œuvre le plan d’action agroalimentaire Cap Aliment issu de la stratégie régionale pour l’alimentation et ses 20 projets structurants par l’équipe Cap Aliment, le Pôle Agronomique Ouest, LIGERIAA, Coop de France Ouest, Oniris…
  • Faire émerger, incuber un projet de structure de type IRT (Institut de Recherche et de Technologie) agroalimentaire.

Nouveau Bureau de Cap Aliment :
Depuis l’assemblée générale du 3 avril 2015, Raymond Doizon, directeur général délégué de Fleury Michon, est le nouveau président de Cap Aliment, Eric Blanchard, Directeur Général de La Laiterie de Montaigu, et Henri Seegers, président du centre Inra Angers-Nantes,  en sont les vice-présidents.

Morgan Cabligliera (Oniris) en est le  secrétaire et  Fabrice Putier (Tecaliman) le trésorier.

Membres du bureau : Dominique Calais (LIGERIAA), Jerôme Lefort (LIGERIAA), Jean-François Tuloup (LIGERIAA), Christophe Hermon (CTCPA), Marine Friant-Perrot (Université de Nantes). Invités permanents du bureau : Frédérique  Joujon (ESA) et Jean-Luc Courthaudon (Université d'Angers )