• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Longévité et défenses des graines

Des gènes impliqués dans la défense contre les pathogènes régulent la longévité des graines.

Lot de graines mutantes chez Arabidopsis. © Inra, UMR IRHS
Mis à jour le 08/01/2016
Publié le 17/12/2015

La longévité des graines est la capacité de rester en vie pendant leur stockage et de préserver leur vigueur germinative. Elle contribue aussi à la conservation des ressources génétiques ex situ et au maintien des banques de semences dans le sol. La longévité est cruciale pour le rendement agronomique et le maintien de la biodiversité. Pourtant, les mécanismes moléculaires régulant l’acquisition de la longévité pendant le développement de la graine restent encore inconnus.

Pour identifier les gènes régulateurs de la longévité, les réseaux de gènes co-exprimés pendant le développement de la graine de légumineuse modèle Medicago truncatula (en conditions optimales et sous contraintes hydrique et thermique) ont été comparés avec ceux mentionnés dans les  résultats publies sur une autre plante modèle, Arabidopsis. Cette comparaison a permis de mettre en évidence des ensembles de gènes associés à la longévité. De manière surprenante, un nombre important de ces gènes sont impliqués dans la défense des plantes contre les pathogènes. Des études génétiques et des tests biochimiques ont ensuite permis de confirmer individuellement le rôle de ces gènes ou régulateurs de gènes au laboratoire.

Les résultats de l'équipe Conserto de l’UMR IRHS constitueraient un exemple du phénomène de coadaptation où des gènes régulateurs des défenses et de la longévité des graines ont co-évolué et ouvrent de nouvelles pistes de recherche.

Réseau de gènes identifiés dans les deux plantes modèles et associés à la longévité des graines.. © Inra, UMR IRHS
Réseau de gènes identifiés dans les deux plantes modèles et associés à la longévité des graines. © Inra, UMR IRHS

Partenaires : le travail a été réalisé au sein de l’équipe Conserto de l’UMR IRHS en collaboration avec les équipes de bioinformatique du Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (Luxembourg), Centre for the Analysis of Genome Evolution and Function de l’université de Toronto (Canada) et de génomique fonctionnelle du Shanghai Center for Plant Stress Biology (Chine). Un nouvel outil d’analyse du réseau de gènes est disponible sur le site http://www.matnet.ml/.

Publication associée :

  • Righetti, K., Vu, J. L., Pelletier, S., Vu, B. L., Glaab, E., Lalanne, D., Pasha, A., Patel, R. V., Provart, N. J., Verdier, J., Leprince, O., & Buitink, J. (2015). Inference of Longevity-Related Genes from a Robust Coexpression Network of Seed Maturation Identifies Regulators Linking Seed Storability to Biotic Defense-Related Pathways. The Plant Cell. vol. 27 no. 10: 2692-2708 DOI: http://dx.doi.org/10.1105/tpc.15.00632
  • Mach J (2015) A Sleep Like Death: Identification of Genes Related to Seed Longevity in Medicago truncatula and Arabidopsis. Plant Cell 2015;27;2671; originally published online October 6, 2015; DOI 10.1105/tpc.15.00833.
Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Biologie et amélioration des plantes
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire