• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Les réseaux sur les Xanthomonas

French Network on Xanthomonads (FNX), Groupement De Recherche International-Sud North-South-South Network on Xanthomonas (NSSN-X) et l'action COST EuroXanth (coopération européenne en science et technologie)

Collection de bactéries © CIRM - CFBP
Mis à jour le 17/10/2019
Publié le 17/10/2019

Les bactéries du genre Xanthomonas attaquent plus de 400 espèces végétales, parmi lesquelles de nombreuses espèces cultivées d’importance agro-économique majeure, en particulier en zone tropicale.

Afin de fédérer les équipes de recherche françaises travaillant sur ces bactéries phytopathogènes, un réseau scientifique a été créé en 2008. Il est nommé FNX pour French Network on Xanthomonads* (https://www.reseau-xantho.org). Il intègre tous les travaux ayant comme objet les Xanthomonas et Xylella. Il a été continuellement soutenu par le département SPE de l’Inra depuis sa création. Il a également bénéficié d’un soutien du CIRAD.

Le réseau FNX a été à l’origine de l'action COST (coopération européenne en science et technologie) EuroXanth (CA16107, 2017-2021), qui étend à l’échelle de l’Europe les interactions entre chercheurs sur ces mêmes objets d’étude. En 2019, le réseau s’est également étendu à l’international en donnant naissance au Groupement de Recherche International-Sud North-South-South Network on Xanthomonas ( GDRI-Sud NSSN-X) qui fédère outre les équipes françaises des équipes de recherche au Burkina Faso, Mali, Côte d’Ivoire, Colombie et Equateur. Il est soutenu par l’IRD pour 4 ans.

L’ambition commune de ces réseaux est de coordonner des approches intégratives sur les pathologies d’intérêt et de produire des référentiels communs (protocoles, listes de marqueurs moléculaire d’intérêt, bases de données d’outils de typage, revues scientifiques, comptes Twitter et Scoop.it) pour améliorer la prévention et la lutte contre les maladies dues aux Xanthomonas et à Xylella.

Les objectifs du réseau FNX en particulier visent à

  • Poursuivre l’effort de structuration et d’animation de la communauté scientifique entrepris au niveau national et international.
  • Développer des approches intégratives sur les pathologies d’intérêt en mettant à profit les spécificités et compétences propres à chaque équipe partenaire.
  • Partager le savoir-faire entre équipes, et en particulier à destination des jeunes chercheurs
  • Coordonner les efforts de recherche autour :
    • des mécanismes de l’interaction entre les bactéries, le phytobiome et les hôtes, pour développer de nouvelles stratégies de lutte contre les maladies et améliorer la résistance des espèces hôtes
    • de la compréhension de l'histoire évolutive des agents pathogènes, en particulier des agents pathogènes émergents ou ré-emergents pour prévenir de nouvelles émergences
    • des changements globaux sur les écosystèmes comprenant des Xanthomonas pour atténuer leur impact

Focus sur une sélection de projets de recherche

  • Initialement, les acteurs se sont rassemblés pour obtenir le séquençage des génomes des souches bactériennes d’intérêt au travers de projets financés par le Genoscope (G3X, G2X).
  • L’intérêt s’est étendu à d’autres souches et aux transcriptomes grâce au projet XANTHOMIX financé par l’ANR.
  • Plus récemment, un autre projet également financé par l’ANR, CROPTAL (2015-2018) a permis d’étudier l'évolution des effecteurs TAL de Xanthomonas infectant quatre plantes d’intérêt agronomique (riz, agrumes, chou, haricot) et leurs cibles végétales

Les rencontres annuelles du réseau Xantho

En 2019, le réseau s'est réuni à Carcan (33), du 4 au 6 septembre. Cette réunion a notamment été l'occasion de faire le point sur :

  • Les émergences de maladies en forêt
  • Les effecteurs TALE des Xanthomonas pathogène du riz et des réponses de la plante,
  • La résistance au cuivre des Xanthomonas pathogènes des agrumes
  • L'histoire évolutive de Xylella
  • L'immunité localisée face à Xanthomonas
  • Le rôle d’effecteurs particuliers de Xanthomonas sur le manioc et l’arabette

En 2020, l'équipe angevine est chargée d'organiser les prochaines rencontres

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Santé des plantes et environnement
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire, Occitanie-Toulouse, Auvergne - Rhône-Alpes, Occitanie-Montpellier

En savoir plus

* Le réseau FNX

Le réseau FNX rassemble des chercheurs pluri-institutionnels ayant comme sujet d’étude Xanthomonas et Xylella. Ainsi sont actuellement fédérées les équipes Emersys de l’IRHS à Angers (Inra, Agrocampus Ouest, Université d’Angers), SIX du LIPM à Toulouse (Inra, CNRS, Université de Toulouse III), GTIPP de l’IPME à Montpellier (IRD, CIRAD, Université de Montpellier), GEAPE du PVBMT à Saint Pierre, La Réunion (CIRAD, Université de la Réunion), DABP du LEM à Lyon (Université de Lyon, CNRS, Inra).

Il est coordonné par Marie-Agnès Jacques, Laurent Noël, Ralf Koebnik et Adrien Rieux.

French Network on Xanthomonads
French Network on Xanthomonads