• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Réunion de lancement du projet MiBioGate

Les barrières biologiques et leur microbiote au cœur du développement des maladies chroniques, le 3 mai 2017 à Nantes.

Projet MIBIOGATE
Mis à jour le 05/05/2017
Publié le 03/05/2017

La réunion de lancement du projet MiBioGate (les barrières biologiques et leur microbiote dans les pathologies chroniques), qui s’est tenue le 3 mai à l’Institut de Recherche en Santé à Nantes, a réuni près de 65 participants en présence de Stéphanie Houël, Vice-Présidente en charge de la recherche de la Région Pays de la Loire.

Ce projet "Dynamiques Scientifiques" de la Région des Pays de la Loire est coordonné par Michel Neunlist, directeur de l'UMR 1235 (Inserm - Université de Nantes - Cnrs - CHU). Il fédère un réseau de 11 laboratoires et équipes interrégionaux reconnus dans leur domaine, combinant des expertises complémentaires en physiologie des barrières biologiques, physiologie et physiopathologie d’organes, microbiologie, bio-informatique et de vectorisation. Porté par l’Inserm pour une durée de 5 ans, le consortium implique 2 unités de recherche du centre Inra Pays de la Loire :

  • L’UMR PHAN est impliquée dans l’étude de l’origine développementale du dysfonctionnement des barrières biologiques dans des pathologies chroniques en précisant le rôle du microbiote dans ces dysfonctions mais aussi comme source thérapeutique potentielle.
  • L’UR BIA est impliquée dans l’étude des dysfonctions des barrières au cours des allergies alimentaires et respiratoires, la caractérisation des altérations moléculaires et phénotypiques des barrières épithéliales et l’inter-influence des microbiotes cutanées, intestinaux et pulmonaires au cours de l’allergie. Ces travaux porteront également sur la mise en évidence de cibles thérapeutiques potentielles ayant pour cible le microbiote lui-même (prébiotique, probiotique) ou des médiateurs des barrières (protéines de jonction, médiateurs inflammatoires, récepteurs de danger).

 La matinée a été ouverte par Michel Neunlist, directeur de l'UMR 1235 qui a présenté les enjeux et le contexte du projet.

Michel Neunlist, directeur de l'UMR TENS. © Inra
Michel Neunlist, directeur de l'UMR TENS © Inra

participants lancement projet MiBioGate, avec notamment au 1er rang Malvyne Rolli-Derkinderen (UMR 913 Inserm), Catherine Michel (UMR PHAN), Patricia Parnet (Directrice de l’UMR PHAN). © Inra
participants lancement projet MiBioGate, avec notamment au 1er rang Malvyne Rolli-Derkinderen (UMR 913 Inserm), Catherine Michel (UMR PHAN), Patricia Parnet (Directrice de l’UMR PHAN) © Inra

En savoir plus sur le projet : http://www.angers-nantes.inra.fr/Toutes-les-actualites/MiBioGate
En savoir plus sur le microbiote intestinal : http://www.inra.fr/Grand-public/Alimentation-et-sante/Toutes-les-actualites/Microbiote-intestinal-J.-Dore

 

Contacts scientifiques :

  • UMR PHAN : Patricia Parnet, Catherine Michel, Jean-Pierre Segain, Gwenola Ledréan (autres participants : Isabelle Grit, Anthony Pagniez)
  • UR BIA : Marie Bodinier, Grégory Bouchaud
Contact(s)
Département(s) associé(s) :
Alimentation humaine
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire