• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Une goutte d’insecticide pour un effet paradoxal

A faible dose, un insecticide néonicotinoïde peut favoriser la reproduction d’un insecte ravageur en stimulant son activité sexuelle

Visuel article RCIM PLOS ONE. © Inra, K Rabhi et C Gadenne RCIM inra Universite Ang
Mis à jour le 19/01/2015
Publié le 15/12/2014

La lutte contre les ravageurs des cultures repose principalement sur l’utilisation d’insecticides neurotoxiques comme les néonicotinoïdes qui perturbent le fonctionnement du système nerveux. L’utilisation intense de ces molécules induit l’accumulation de résidus dans l’environnement. De récentes études démontrent les effets néfastes de ces molécules à faible dose sur les insectes « utiles » comme les abeilles. Par contre des effets positifs sur la reproduction de certains ravageurs ont été mis en évidence récemment. Les lépidoptères nocturnes, qui comptent de nombreuses espèces de ravageurs aux stades larvaires, utilisent l’olfaction pour leur reproduction: le mâle est attiré par la phéromone sexuelle émise par la femelle. Cette communication pourrait-elle être influencée par ces résidus d’insecticide ?  

Dans cette étude, nous montrons pour la première fois qu’un insecticide néonicotinoïde, la clothianidine, ou Poncho®, peut à certaines doses stimuler la réponse comportementale à la phéromone chez les mâles d’une noctuelle ravageuse des cultures. Nous avons testé l’effet d’un traitement oral aigu avec différentes doses sublétales de clothianidine sur la réponse comportementale à la phéromone sexuelle dans un tunnel de vol. Alors qu’un traitement à très faible dose diminue les réponses à la phéromone, une dose DL20 (dose létale tuant 20% des insectes) induit une augmentation des réponses à la phéromone. Le développement de nouveaux insecticides devrait intégrer les effets inattendus des résidus qui pourraient induire des adaptations au stress environnemental chez les insectes cibles.

Ce travail réalisé par l’équipe Neuroéthologie s’inscrit dans le cadre d’un projet financé par le programme ANR-Bio.

  Papillon mâle de la noctuelle Agrotis ipsilon. © Inra, Michel Renou
Papillon mâle de la noctuelle Agrotis ipsilon © Inra, Michel Renou

Publication associée : Rabhi K.K., Esancy K., Voisin A., Crespin L., Le Corre J., Tricoire-Leignel H., Anton S., and Gadenne C. Unexpected effects of low doses of a neonicotinoid insecticide on behavioral responses to sex pheromone in a pest insect. PLoS ONE 9(12): e114411. doi:10.1371/journal.pone.0114411

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire