• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Floraison du pommier et réchauffement climatique

Identification de gènes contrôlant les besoins en froid du pommier pour fleurir.

Floraison du pommier. © Inra, N. Mansion
Mis à jour le 04/09/2015
Publié le 11/08/2015

La floraison des pommiers est dépendante de la quantité de froid reçue par les bourgeons pendant la période hivernale. A cause du réchauffement climatique, ces besoins sont moins régulièrement couverts dans certaines zones de culture comme dans le sud du Brésil, entrainant des irrégularités de floraison et des pertes de rendement. Dans le cadre d’une collaboration franco-brésilienne, les gènes de pommier impliqués dans cette réponse au froid ont été identifiés. Cette étude a été effectuée par l’utilisation conjointe (1) de cultivars de pommes brésiliens plus ou moins dépendants au froid et (2) de la puce AryANE mise au point à l’UMR-IRHS qui identifie les gènes du pommier exprimés.

Les résultats montrent que la réaction au froid mobilise des gènes du rythme circadien, des métabolismes hormonaux (auxine), des gènes de croissance et du contrôle de la floraison. De plus, la réponse au froid fait intervenir des facteurs de transcription (FLOWERING LOCUS C-like et MADS AFFECTING FLOWERING) qui se trouvent dans des régions du génome identifiées dans de précédentes études, comme des zones de contrôle majeur du débourrement floral, ce qui renforce les résultats de cette étude.
D’un point de vue plus général, ces travaux indiquent que la photosynthèse et le transport d’auxine sont des régulateurs majeurs de la dormance des bourgeons floraux du pommier.

Partenaires : ce travail a été réalisé en collaboration avec l’équipe de L.F. Revers, EMBRAPA, Brésil.

Publication associée : Porto, D. D., Bruneau, M., Perini, P., Anzanello, R., Renou, J. P., dos Santos, H. P., Fialho, F. B., & Revers, L. F. (2015). Transcription profiling of the chilling requirement for bud break in apples: a putative role for FLC-like genes. Journal of Experimental Botany, 66(9), 2659-2672.
http://dx.doi.org/10.1093/jxb/erv061

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Biologie et amélioration des plantes
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire