• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

La fête de la science a battu son plein sur l’Ile de Nantes

5 unités du centre (BIA, BIOEPAR, PANTHER, PHAN et SECALIM ) étaient présentes les 13, 14 et 15 octobre au village des sciences de Nantes, pour l’édition 2017 de la Fête de la Science.

Fete de la science Nantes 2017 © Sylvia Marion
Mis à jour le 09/11/2017
Publié le 20/10/2017
Mots-clés :

Les chercheurs du centre Inra Pays de la Loire se sont fortement mobilisés au Village des Sciences sur l’Ile de Nantes pour illustrer la diversité des recherches qui sont menées sur le site Inra de Nantes,depuis la santé animale aux protéines végétales en passant par la sécurité alimentaire.

Vincent Rampon, médiateur scientifique au sein de l'unité BIA, a présenté le stand Inra pendant l’inauguration officielle du village des sciences. © Inra
Vincent Rampon, médiateur scientifique au sein de l'unité BIA, a présenté le stand Inra pendant l’inauguration officielle du village des sciences © Inra

Près de 850 scolaires ont participé à la journée du vendredi 13 octobre : le centre était associé au projet "Habitat du futur Fête de la science 2017" qui proposait à des lycéens des lycées Guist'hau et La Colinière de participer à un parcours prospectif pour qu’ils s’interrogent et échangent sur la façon dont nous vivrons en 2038. La finalité était pour eux d’élaborer un scénario de l’habitat du futur qu’ils présentaient en fin de journée à un jury d’experts. Après la visite de l’exposition immersive "#2038" développée par le Cnam Pays de la Loire , les élèves sont allés à la rencontre d’experts des domaines du transport, de l’énergie et de l’alimentation (Sandrine Guillou UMR SECALIM et Martine Champ).

Martine Champ avec les lycéens du projet "Habitat du futur Fête de la science 2017". © Inra
Martine Champ avec les lycéens du projet "Habitat du futur Fête de la science 2017" © Inra

 
Sur le stand une palette d’animations proposées par les chercheurs, avec la coordination du RFI Food For Tomorrow :

Animation « Tactiques anti-tiques »

les tiques, vecteurs importants de maladies humaines et animales : observation à la loupe binoculaire des stades de développement des tiques (larve, nymphe, adulte), observation au microscope d'agents pathogènes (ex : Babesia) sur frottis sanguins d'animaux, démonstration de collecte de tiques au drap et/ou drapeau (UMR BIOEPAR).

Laurence Malandrin, chercheuse au sein de l'UMR Inra-Oniris BIOEPAR. © Inra
Laurence Malandrin, chercheuse au sein de l'UMR Inra-Oniris BIOEPAR © Inra

Olivier Plantard chercheur au sein de l'UMR Inra-Oniris BIOEPAR. © Inra
Olivier Plantard chercheur au sein de l'UMR Inra-Oniris BIOEPAR © Inra

Ateliers  « Aliments et hygiène »

manipulation avec observation au microscope (observation yaourt) extraction d’ADN, quizz sur tablette, puzzles sur les bactéries ou le classement de différents objets en fonction de leur contamination (UMR SECALIM).

animation aliment et hygiène avec Sandrine Guillou, chercheuse au sein de l'UMR SECALIM. © Inra
animation aliment et hygiène avec Sandrine Guillou, chercheuse au sein de l'UMR SECALIM © Inra

animation alimentation et hygiene. © Inra
animation alimentation et hygiene © Inra

Thérapie génique et thérapie cellulaire

Des ateliers ludiques pour aller à la découverte des travaux de l’UMR PANTHER en thérapie génique et thérapie cellulaire appliquées aux maladies héréditaires affectant le muscle (dystrophie musculaire de Duchenne (DMD)) et le système nerveux (maladie de Pompe)

Atelier découverte thérapie génique. © Inra
Atelier découverte thérapie génique © Inra
 

Animation « Bien manger pour bien grandir »

Les enfants disposaient d’un plateau, d’assiettes et d’images de portions d’aliments pour remplir leur plateau en fonction du menu qu’ils avaient élaboré. Le contenu du plateau était discuté sur la base de la pyramide alimentaire. On leur proposait également de placer des verres contenant différentes quantités de sucre devant les différents aliments proposés afin de trouver les combinaisons correctes (quantité de sucre dans le verre/ quantité de sucres dans la portion d’aliment).  La même activité était proposée avec des pots contenant des protéines d’origine animale et végétale. Des discussions sur leurs choix, leurs habitudes alimentaires et les éventuelles conséquences sur la santé ont été développées au cours des activités (unités PHAN et BIA).

animation bien manger pour bien grandir. © Inra
animation bien manger pour bien grandir © Inra

Co-animation d'un atelier avec l'Inserm, l'Université de Nantes et le CNRS : l'allergie : quel nouveaux mécanismes ?

atelier Allergies
atelier Allergies

Grégory Bouchaud, de l’équipe Allergie de l'Unité BIA , est intervenu sur le lien entre l’allergie et le microbiote sur un atelier co-organisé par l’Inserm, l’Université de Nantes et le CNRS. Ces recherches sont les premiers pas vers des solutions thérapeutiques.En partant d’un dessin animé pour enfants, le nouveau modèle de compréhension de l’allergie proposé par les chercheurs a été expliqué.

Contact(s)
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire