• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

L'enfant allergique : nouvelles approches médicales, scientifiques, industrielles et sociétales

200 participants au colloque "L’enfant allergique", qui se tenait à Nantes le 6 octobre.

. © Inra
Mis à jour le 15/10/2015
Publié le 12/10/2015
Mots-clés :

La journée visait à diffuser les résultats des deux programmes de recherche MANOE (Maitrise Allergène Nutrition Enfant) et REAL2 (Réseau Allergie Respiratoire et Alimentaire), soutenus par la Région des Pays de La Loire, et à répondre à des questions majeures autour de la tolérance d’une population d’enfants allergiques à des petites doses d’allergènes (arachide, œuf, lait et blé), de la gestion du risque allergène en industrie agroalimentaire, des pratiques et attentes des familles d’enfants allergiques, des mécanismes de passage de l’allergie alimentaire à l’allergie respiratoire (asthme, rhinite) ou encore de la prévention des allergies par les prébiotiques.

Le colloque qui se tenait le 6 octobre 2015 à l’hôtel de Région de Nantes a réunit près de 200 participants. Organisé par La Région Pays de la Loire, la Société Française d’Allergologie et le cluster Nova CHILD, il apportait des réponses aux grandes questions sur l'allergie chez l'enfant avec les résultats des  projets  dont les unités du centre Inra Angers-Nantes, BIA ou PHAN sont partenaires.

Parmi les interventions

Olivier Tranquet, Inra, unité BIA/équipe ALL, a présenté des résultats du programme MANOE et notamment une méthodologie visant à évaluer en conditions réelles les performances des méthodes dosant l'arachide, le lait, l’œuf et le blé

colloque enfant allergique : présentation de résultats par Olivier Tranquet unité BIA. © Inra, S.Marion inra Angers-nantes
colloque enfant allergique : présentation de résultats par Olivier Tranquet unité BIA © Inra, S.Marion inra Angers-nantes

Marie Bodinier, Inra, unité BIA/équipe ALL, a présenté des résultats du programme REAL2 et notamment la prévention des allergies alimentaires par les prébiotiques

Présentation de Marie Bodinier. © Inra, Inra Angers-Nantes
Présentation de Marie Bodinier © Inra, Inra Angers-Nantes

Grégory Bouchaud, Inra, unité BIA/équipe ALL, a présenté des résultats du programme REAL2 et notamment la réalisation d'un modèle de marche atopique (passage de symptômes cutanés ou intestinaux lors d'une allergie respiratoire telle que l'asthme), ainsi que les effets d'une vaccination peptidique (chez la souris) contre l'asthme dû aux acariens

Présentation de Gregory Bouchaud Inra BIA/ALL. © Inra
Présentation de Gregory Bouchaud Inra BIA/ALL © Inra

2 unités du centre Inra Angers-Nantes impliquées sur les projets MANOE et REAL²  

Dans le projet MANOE,

  • l’équipe Allergie de l’unité BIA s’est attachée à détecter les allergènes du blé et de l’œuf dans des matrices alimentaires complexes et à étudier la réactivité de patients allergiques à des faibles doses d’allergènes,
  • l’UMR PHAN s’intéresse à la nutrition du nouveau-né et de l’enfant. Depuis 2006, elle a acquis une expérience dans le traitement de données issues de cohortes humaines (EPIPAGE, POLYNUCA, LACTACOL). C’est son savoir-faire dans ce domaine qui l’a conduit à participer au projet MANOE et notamment à son volet clinique.

Dans le projet REAL²,

L’équipe Allergie de l’unité BIA du centre Inra Angers-Nantes est reconnue pour ses recherches sur les allergies alimentaires en partenariat avec différents services d’allergologie (Angers, Nantes, Epinal, Necker, Cochin…). Elle travaille sur l'allergie alimentaire, notamment aux protéines de blé, de moutarde et de lupin ainsi qu’à celles de l’œuf. Une partie des projets de l’équipe concerne ainsi l’identification, la caractérisation et la détection des allergènes notamment pour le contrôle des aliments.
L’équipe Allergie s’implique aussi dans l’étude des mécanismes de la réaction allergique. Depuis six ans, l’équipe développe des modèles animaux d'allergie au blé désormais validés pour certains allergènes majeurs. Ces modèles sont des outils indispensables pour la compréhension des mécanismes de la marche atopique (passage d’une allergie alimentaire à une allergie respiratoire) qui représente un objectif majeur du projet REAL².

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Caractérisation et élaboration des produits issus de l’agriculture, Alimentation humaine
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire