• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Effet probiotique de Carnobacterium ?

Une perspective pour réduire les infections dues à Listeria monocytogenes chez l'homme.

Vue en microscopie à balayage de Carnobacterium divergens. © Inra-Oniris, MF Pilet
Mis à jour le 10/11/2016
Publié le 07/11/2016

Listeria monocytogenes est un pathogène alimentaire. La mortalité peut concerner jusqu'à 30% des cas de listérioses. Les directives européennes et les bonnes pratiques en matière d'hygiène ont permis de réduire considérablement l'incidence des listérioses dans le monde ces deux dernières décennies. Pour autant, certains aliments contaminés par ce pathogène sont régulièrement écartés du marché, rappelés des rayons ou à l'origine de cas d'infections sévères chez l'homme.

L'UMR Oniris-Inra SECALIM a précédemment montré que certaines souches de Carnobacterium étaient capables d'inhiber la croissance de L. monocytogenes dans les denrées alimentaires en secrétant une bactériocine. L'unité vient de montrer que des souches de Carnobacterium pouvaient également limiter l'invasion de cellules épithéliales par L. monocytogenes, une étape importante dans le processus d'infection chez l'homme. L'utilisation d'un mutant incapable de synthétiser la bactériocine leur a permis de montrer que le rôle de la bactériocine était en fait très limité dans la réduction de l'invasion et qu'un autre effet, appelé effet protecteur, était à l'origine de la diminution significative de l'invasion. Cet effet protecteur a également été vérifié sur des souches de Carnobacterium naturellement non bactériocinogéniques.

C. divergens a été récemment ajouté à la liste des microorganismes ayant un statut de présomption d'innocuité reconnue par l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) et C. maltaromaticum fait maintenant partie des substances ou extraits pouvant être rajoutés aux aliments sans danger par la Food and Drug Administration (FDA). Ces espèces bactériennes pourraient alors contribuer à diminuer le risque d'infections à L. monocytogenes ainsi que l'utilisation d'antibiotiques.

Partenaires : ce travail a été réalisé en collaboration avec l'Université de Chimie et Technologie de Prague en République Tchèque au cours d'une thèse co-supervisée avec le soutien du Cost BacFoodNet (FA1202) et l'Institut Français de Prague.

Publication associée : Pilchová T, Pilet M-F, Cappelier J-M, Pazlarová J and Tresse O (2016) Protective Effect of Carnobacterium spp. against Listeria monocytogenes during Host Cell Invasion Using In vitro HT29 Model. Front. Cell. Infect. Microbiol. 6:88. doi: 10.3389/fcimb.2016.00088

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Microbiologie et chaîne alimentaire
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire