• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

La digestion lipidique à la loupe

Les structures révélées au synchrotron SOLEIL permettraient d’améliorer l’absorption des vitamines liposolubles.

Synchrotron SOLEIL. © Université Paris –Saclay, synchrotron SOLEIL
Mis à jour le 04/09/2015
Publié le 28/08/2015

L’assimilation des lipides par l’organisme repose sur des processus physicochimiques complexes qui se déroulent dans le tube digestif, couvrant de larges échelles de temps et d’espace, inaccessibles avec les techniques de laboratoire. L’utilisation d’un faisceau de rayons X généré par une source synchrotron permet d’accéder à une large gamme d’informations spatio-temporelles (de la minute à plusieurs heures et du nanomètre au dixième de micromètre).

La diffusion des rayons X au sein d’un système dans lequel les lipides se trouvent sous forme de gouttes dispersées dans un milieu aqueux (émulsion) permet de mesurer l’évolution des tailles caractéristiques. Des expériences in vitro au synchrotron SOLEIL ont permis de montrer que des gouttes de triglycéride émulsionnées évoluent très rapidement vers de nouveaux objets au cours de la digestion intestinale : des micelles et des vésicules, constituées de molécules liposolubles (sels biliaires, acides gras libres, monoglycérides…). Un modèle mathématique a été développé pour quantifier les tailles et les proportions de ces objets en coexistence. Le rôle prépondérant du type de triglycéride (trioléine ou tricapryline) sur la vitesse de digestion ainsi que sur la taille des objets a ainsi pu être mis en évidence. A l’inverse, la nature de l’agent stabilisant l’émulsion (lipidique contre protéique) n’a pas montré d’effet notable.

Ces résultats sont d’un intérêt capital en nutrition puisque les micelles et les vésicules ont pour rôle de solubiliser et de transporter les vitamines liposolubles jusqu’à leur site d’absorption. La connaissance fine de leurs structures et de leurs proportions devrait ainsi permettre d’améliorer l’absorption de ces vitamines.

Les structures générées au cours de la digestion lipidique révélées au synchrotron SOLEILLégende : Schéma d’étude des structures par diffusion des rayons X lors de la digestion d’une émulsion lipidique in vitro.. © Inra, S. Marze
Les structures générées au cours de la digestion lipidique révélées au synchrotron SOLEILLégende : Schéma d’étude des structures par diffusion des rayons X lors de la digestion d’une émulsion lipidique in vitro. © Inra, S. Marze

Partenaires : ces recherches ont été développées dans l’équipe ISD, au sein de l’unité BIA (Inra Angers-Nantes), par Sébastien Marze, Anne-Laure Fameau, Cédric Gaillard et Bérénice Houinsou-Houssou. Les expériences au synchrotron SOLEIL ont été conçues en collaboration avec Pierre Roblin, qui a également supervisé leur déroulement.

Publication associée : S. Marze, C. Gaillard, P. Roblin, 2015, In vitro digestion of emulsions: high spatiotemporal resolution using synchrotron SAXS. Soft Matter, DOI: 10.1039/c5sm01205h.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Caractérisation et élaboration des produits issus de l’agriculture
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire