• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Digestion des lipides et contrôle de la prise alimentaire

L’encapsulation de lipides émulsifiés dans des billes d’alginate diminue fortement leur lipolyse au cours de la digestion.

Digesteur instrumenté (3 compartiments)
Mis à jour le 11/09/2018
Publié le 07/09/2018

L’obésité et les maladies métaboliques associées sont en forte augmentation affectant à divers degrés la santé des individus. Réduire leur prévalence est une des préoccupations des politiques de santé publique. Les moyens d’y parvenir sont multiples. Parmi les nombreuses approches possibles pour résoudre ces désordres multifactoriels, les partenaires du département "Agrotechnology et Food Sciences" de l’Université de Wageningen ont choisi d’essayer de réguler la prise alimentaire en induisant le frein iléal. Ce système physiologique régule entre autre, via des sécrétions diverses, les cinétiques de vidanges digestives, les sensations liées à la satiété et donc possiblement la prise alimentaire.

L’hypothèse de départ du travail est que la présence de lipides non digérés dans les parties distales de l’intestin (iléum) permettrait de stimuler ce frein iléal et donc la prise alimentaire. Or notre système digestif digère habituellement très efficacement les lipides alimentaires, puisqu’en conditions physiologiques moins de 5% ne sont pas digérés. L’unité BIA dispose d’un dispositif expérimental de digestion in vitro instrumentée et une bonne connaissance de la digestion des lipides et de son suivi. Le dispositif en place permet notamment de distinguer la partie proximale de l’intestin (le duodénum) des parties plus distales (jéjunum + iléum) et de tenir compte des paramètres physiologiques tels que les temps de demi-vidange, les cinétiques de variation du pH dans l’estomac.

Pour tenter de ralentir et différer la digestion des lipides, des émulsions lipidiques encapsulées dans des billes d’alginate, elles même incorporées dans un yaourt brassé sans matière grasse, ont été soumises à des digestions dans un dispositif instrumenté permettant de contrôles les apports de fluides digestifs et les cinétiques de vidanges des 3 compartiments. Comparativement aux témoins (émulsions seules ou avec des billes vides), les émulsions encapsulées ne sont que partiellement hydrolysées par les enzymes digestives, y compris dans les parties les plus distales de l’intestin, ici le compartiment du jejunum et de l’iléum. Ainsi la lipolyse n’excède pas 20% après 3 heures de digestion dans le cas des lipides encapsulés alors qu’elle atteint entre 60 et 66% dans les cas des témoins. L’action des enzymes digestives sur les lipides libèrent des espèces lipidiques, qui seront incorporées dans des micelles mixtes et absorbées dans la partie proximale de l’intestin.

L’encapsulation de lipides émulsifiés dans des billes d’alginate de taille et de porosité contrôlée offre une protection physique vis-à-vis de la diffusion des enzymes lipolytiques, que ce soit dans l’estomac mais plus encore dans les parties proximales et distales de l’intestin, ou près de 2/3 des lipides ingérés arrivent intact dans le compartiment "Jéjunum + iléon". Ces différentes formulations sont testées lors d’un essai clinique mené par les partenaires néerlandais de cette étude, pour déterminer si l’ingestion d’émulsions lipidiques encapsulées dans des billes d’alginate serait capable d’induire le frein iléal et surtout de réduire la prise alimentaire lors du repas suivant.

L’encapsulation de lipides émulsifiés dans des billes d’alginate diminue fortement leur lipolyse au cours de la digestion.. © Inra
L’encapsulation de lipides émulsifiés dans des billes d’alginate diminue fortement leur lipolyse au cours de la digestion. © Inra

Partenaires : ce travail a été réalisé au sein de l’unité BIA, lors du séjour de MN Corstens, doctorante du laboratoire partenaire du WUR.

Publication associée : Corstens, M. N., Berton-Carabin, C. C., Schroën, K., Viau, M., & Meynier, A. (2018). Emulsion encapsulation in calcium-alginate beads delays lipolysis during dynamic in vitro digestion. Journal of Functional Foods, 46, 394-402. https://doi.org/10.1016/j.jff.2018.05.011

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Caractérisation et élaboration des produits issus de l’agriculture
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire