• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Colloque 3R : Rencontres Recherches Ruminants

Organisé par l’Inra et l’Institut de l’Elevage, ce congrès international, dédié à la présentation des résultats des derniers travaux de recherche concernant les différents secteurs de l’élevage des ruminants, a rassemblé près de 850 chercheurs et acteurs des filières les 2 et 3 décembre 2015 à Paris.

Aurélie Merlin (UMR BIOEPAR Oniris-Inra) pendant sa communication sur la gestion raisonnée des strongyloses gastro-intestinales. © Institut de l'Elevage, S. Leclerc
Mis à jour le 04/01/2016
Publié le 14/12/2015

Les principaux thèmes de l’édition 2015 portaient sur :

  • Réponses aux attentes sociétales (qualité des produits, environnement, bien-être animal, santé…)
  • Parasitisme
  • Génétique de la résistance aux maladies : théorie et pratiques
  • Élevage et changement climatique
  • Biodiversité en élevage herbivore (animal, végétal)

Focus sur le parasitisme

Les Strongles Gastro-Intestinaux (vers parasites du tube digestif présents chez tous les ruminants ayant accès au pâturage) sont responsables chez les bovins, les ovins et les caprins d’infestations souvent insidieuses et chroniques qui affectent la production et le bien-être animal. Faute d’outils d’aide à la décision, les strongyloses digestives impliquent trop souvent l’utilisation systématique d’anthelminthiques, sans analyse a priori de la situation. Cet usage non-raisonné a des conséquences négatives en termes de développement de l’immunité, de résistances aux anthelminthiques, d’impact environnemental, de coût, et d’image.

  • Un projet CAS-DAR a donc vu le jour il y a 3,5 ans pour élaborer des outils d’aide à la décision, pour raisonner l’utilisation de vermifuges.  Des résultats très intéressants et directement applicables sur le terrain ont été obtenus lors de ce projet, quelle que soit la filière. Le projet  était constitué de 2 axes principaux :
    • Axe 1 : le but était la conception et l’évaluation d’outils permettant d’identifier les périodes à risque d’infestations pour savoir "quand traiter?".
    • Axe 2 : le but était de travailler sur la limitation des traitements en développant les approches de traitement sélectif pour savoir "qui traiter?". L’objectif était ici d’identifier les individus souffrant le plus du parasitisme au sein d’une population donnée afin de cibler les interventions anthelminthiques.

Plusieurs chercheurs des unités du centre Inra Angers-Nantes participaient à cette édition 2015 des rencontres

  • Nadine  Ravinet (Institut de l’Élevage, UMR BIOEPAR Oniris-Inra) avec un rapport de synthèse « Enjeux et outils du traitement raisonné contre les strongles gastro-intestinaux chez les bovins » et une intervention dans le symposium satellite Parasitisme (Méthodes pour une maîtrise raisonnée des strongyloses digestives chez les bovins laitiers, les ovins et les caprins),
Nadine Ravinet (Institut de l’Élevage, UMR BIOEPAR Oniris-Inra) est intervenue sur les enjeux et outils du traitement raisonné contre les strongles gastro-intestinaux chez les bovins.
Nadine Ravinet (Institut de l’Élevage, UMR BIOEPAR Oniris-Inra) est intervenue sur les enjeux et outils du traitement raisonné contre les strongles gastro-intestinaux chez les bovins.
  • Aurélie Merlin (UMR BIOEPAR Oniris-Inra) avec une communication "Gestion raisonnée des strongyloses gastro-intestinales chez les génisses laitières en première saison de pâturage : utilisation d’indicateurs individuels ou de groupe en lien avec le GMQ",
  • Christophe Chartier (UMR BIOEPAR Oniris-Inra) avec une intervention sur "La résistance aux anthelminthiques et l’importance de la réduction de leur usage" au symposium satellite Parasitisme (Méthodes pour une maîtrise raisonnée des strongyloses digestives chez les bovins laitiers, les ovins et les caprins),
  • Alain Chauvin (UMR BIOEPAR Oniris-Inra) avec une intervention sur  "Adapter les traitements anthelminthiques aux pratiques de pâturage : apport d’un simulateur du risque" au symposium satellite Parasitisme (Méthodes pour une maîtrise raisonnée des strongyloses digestives chez les bovins laitiers, les ovins et les caprins),
  • Vincent Chatellier (Unité SMART-LERECO) a présenté deux  communications : "La dynamique récente des échanges français de produits laitiers » et «  Les exploitations laitières françaises sont-elles compétitives ?"
  • Henri Seegers, président du centre Inra Angers-Nantes co-présidait deux sessions : Reproduction et Economie.

Henri Seegers (Inra Angers-Nantes) et Xavier David (Allice). © Inra, V. Chatellier
Henri Seegers (Inra Angers-Nantes) et Xavier David (Allice) © Inra, V. Chatellier

Contact(s)
Département(s) associé(s) :
Santé animale
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire