• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Un candidat vaccin contre la babesiose ovine ?

La conservation des gènes codant pour les protéines RAP-1 chez des isolats chinois de Babesia, renforce l'intérêt de celles-ci en tant que candidat vaccin.

Mouton chinois atteint de babésiose. © Inra, Q. Niu
Mis à jour le 13/11/2014
Publié le 04/11/2014

La babésiose ovine, maladie vectorielle causée par plusieurs protozoaires sanguins du genre Babesia, a un impact économique important, notamment dans le pourtour méditerranéen et en Chine. L'objectif du projet Européen PIROVAC est de développer des vaccins permettant de réduire l'impact de cette maladie, dans des pays où cette production demeure essentielle.

Dans les critères de développement d'un vaccin, sa capacité à bloquer le développement du parasite et à protéger l'animal contre des souches diverses sont des points clé. Pour répondre à ce deuxième point, nous avons comparé les 12 gènes du locus RAP-1 (Rhoptry-associated-protein 1) pour 4 souches chinoises d'origine géographique diverse. En plus du rôle déjà démontré de ces protéines dans l'étape essentielle d'invasion des globules rouges par ce protozoaire, la forte conservation des gènes positionne RAP-1 dans la liste des candidats vaccins pour cette maladie.

Les travaux de recherche ont été menés à l'UMR BioEpAR, dans l'équipe VIP (Variabilité, Infection et Pathogénicité), par une doctorante chinoise Quingli Niu (bourse Europe-Région) de l'équipe collaboratrice du Lanzhou Veterinary Research Institute.

Publication associée : Niu, Q., Valentin, C., Bonsergent, C., & Malandrin, L. (2014). Strong conservation of rhoptry-associated-protein-1 (RAP-1) locus organization and sequence among Babesia isolates infecting sheep from China (Babesia motasi-like phylogenetic group). Infection, Genetics and Evolution, 28, 21-32. http://dx.doi.org/10.1016/j.meegid.2014.08.028

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Santé animale
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire