• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

RedAb : réduire l’usage des antibiotiques en élevage bovin lait [CAS-DAR]

Identifier les facteurs de réussite pour des pratiques plus raisonnées

Traitement sur vache laitière. © FWI
Mis à jour le 19/02/2015
Publié le 03/02/2015

Le plan Eco antibio 2017 du ministère de l’agriculture fixe un objectif de réduction de 25% de l’utilisation des antibiotiques vétérinaires d’ici 2017. Deux voies d’amélioration complémentaires sont envisageables pour atteindre cet objectif : le renforcement des mesures de prophylaxie sanitaire et zootechnique pour réduire l’incidence des maladies et la rationalisation de l’usage des antibiotiques.
L’objectif de ce projet, qui a débuté en janvier 2015, est d’identifier les facteurs de réussite du changement et de développer des outils permettant de sensibiliser, former et inciter chacun des acteurs de la filière bovine laitière à des pratiques plus raisonnées. Pour ce faire, 3 actions sont prévues :

  • L’étude des modalités d’accompagnement et/ou de gouvernance mises en œuvre dans les filières et/ou pays ayant fortement réduit la consommation d’antibiotiques,
  • L’étude des déterminants ayant amené certains éleveurs et intervenants en élevage à raisonner autrement le recours aux antibiotiques ainsi que les freins au changement rencontrés,
  • L’élaboration et le test d’outils innovants pour la sensibilisation, la formation et l’accompagnement des acteurs clés.

 La rationalisation et la réduction du recours aux antibactériens lors de mammites (premier poste de consommation chez les bovins) sera l’objet d’application privilégié lors de ce projet.

En plus de l’implication de ses enseignants-chercheurs dans la partie ingénierie de formation, l’UMR BioEpAR sera particulièrement impliquée dans une tâche visant à évaluer en conditions d’élevage l’efficacité technique effective (en termes de réduction des antibiotiques pour une situation sanitaire connue) des différents supports et méthodes de communication développées dans le projet.

 

Le projet RedAb est coordonné par Brigitte Frappat de l’Institut de l’élevage et a pour partenaires :

  • UMR BioEpAR* (Oniris-Inra) : Raphaël Guatteo, Nathalie Bareille, Florence Beaugrand
  • Institut de l’Elevage* : Brigitte Frappat, Philippe Roussel
  • GDS Bretagne*: I. Leperlier
  • GTV PdL* : P. Holleville
  • GTV* : JF Labbé, C. Mompas

* partenaires membres de l’UMT Maîtrise de la santé des troupeaux bovins

Ce projet aura des collaborations externes avec : SNGTV, GDS France , UMR RITME , ESA d’Angers, CNIEL, FCEL, RESOLIA, CA Bzh et PdL

 

En savoir plus sur le projet : Fiche projet RedAb

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Santé animale
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire