RFI régional Pays de la Loire "Végétal"

Le projet Recherche-Formation-Innovation (RFI) 2014-2018 sur le Végétal spécialisé, porté par l’Université d’Angers avec une forte participation de l’UMR IRHS et de la SFR QUASAV, a été lancé le 18 février 2014.

Jean-Pierre Renou (Directeur de l’UMR IRHS), Henri Seegers (Président du centre Inra Angers-Nantes Pays de la Loire), Jean-Paul Saint-André (Président de l’Université d’Angers), Christophe Clergeau (Vice-Président de la Région des Pays de la Loire), Frédéric Béatse (Maire d’Angers) et Philippe Simoneau (Directeur de la SFR QUASAV), lors de la conférence de presse pour le lancement du projet RFI sur le végétal spécialisé.
Mis à jour le 25/04/2014
Publié le 14/04/2014

L’objectif principal du projet est, sur le Végétal spécialisé,  de devenir à moyen terme un site d’excellence de visibilité mondiale sur les aspects recherche, formation et innovation, ainsi que de se doter d’un pôle de biologie intégrative leader en France.

L’union sur le triangle RFI fait la force

Le projet repose sur une réflexion stratégique commune débouchant sur un objectif de positionnement avec une feuille de route partagée par l’ensemble des acteurs concernés de l’écosystème ligérien du végétal. Chacun s’engage sur son domaine de compétences. Ainsi, outre l’Université d’Angers et l’INRA, sont notamment impliqués, ou vont l’être, Agrocampus Ouest, l’ESA, l’Université de Nantes, Végépolys, le GEVES, les instituts techniques, des acteurs économiques, et les collectivités territoriales dont le Conseil régional, Angers Loire Métropole et le Cosneil Général de Maine-et-Loire.

Belle, utile et partagée …

Avec son engagement dans ce projet, l’INRA remplit sa mission de produire une «science belle, utile et partagée » telle que préconisée par notre Président  François Houllier : « belle » par son excellence académique, « utile » par la production de connaissances finalisées et la participation à la création de l’innovation, et « partagée » grâce aux partenariats développés. C’est ce qu’a souligné Henri Seegers, lors de la conférence de presse le 18 février pendant le Salon du Végétal, en mentionnant également le saut qualitatif que le projet va permettre.

Une ambition translationnelle affirmée

Le projet dure 5 ans et il est coordonné par Philippe Simoneau (professeur à l’Université d’Angers, Directeur de la SFR QUASAV, Structure Fédérative de Recherche « Qualité et santé du végétal») et Jean Pierre Renou (Directeur de recherches à l’INRA, directeur de UMR INRA – Agrocampus Ouest – Université d’Angers IRHS « Institut de Recherches en Horticulture et Semences »). Pour l’UMR IRHS, c’est un investissement conforté sur des dynamiques très lisibles autour de 3 thématiques de recherche : gestion durable de la santé des plantes, qualité et santé des semences, qualité et valorisation des productions du végétal spécialisé. Le concept de recherche translationnelle, développé dans la feuille de route du projet,  s’appuie sur un dialogue permanent entre la recherche et les entreprises, l’intensification des liens entre formation et monde socio-économique afin de renforcer les synergies entre recherche et innovation.