• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

RFI régional Pays de la Loire "BIOREGATE"

Un pôle d’excellence pour développer la médecine régénératrice en réponse aux enjeux de santé de demain.

PROJET BIOREGATE. © Inra
Mis à jour le 07/04/2016
Publié le 01/04/2016

La médecine régénératrice est une thématique relativement récente. Le vieillissement des populations, qui s’accompagne de l’objectif de « vivre bien » le plus longtemps possible, tend à substituer au concept de réparation celui de régénération du tissu lésé. Le périmètre de la médecine régénératrice rassemble la transplantation, les biomatériaux de substitution et les nanovecteurs, la thérapie cellulaire, la thérapie génique et l’ingénierie tissulaire.

Le programme BIOREGATE inclut les champs de la thérapie cellulaire et des biomatériaux mais aussi des nanovecteurs. Il vise à mettre en cohérence les forces existantes en Pays de la Loire, en vue de faire figurer le consortium régional parmi les 10 meilleurs mondiaux et les 5 premiers européens en médecine régénératrice, dans les 5 à 10 ans qui viennent.

L’ambition poursuivie par BIOREGATE est de développer sur le territoire de la Région des Pays de la Loire une chaÎne de valeur complète - depuis la recherche jusqu’à l’industrie - dans le domaine de la médecine réparatrice et régénératrice, reconnue au niveau international, en renforçant les liens entre Recherche, Formation et Innovation et en favorisant le croisement des compétences dans les 3 champs suivants :

  • thérapie cellulaire et contrôle de la réponse immune
  • vectorisation et formulation (dont nano-médecine)
  • biomatériaux, ingénierie tissulaire, interaction matériaux/vivant

Deux  unités du centre, l’UMR PANTHER et l'USC IECM sont partenaires du programme BIOREGATE, sur les champs de la thérapie cellulaire.

  • L’UMR PANTHER (Physiopathologie Animale et bioThérapie du muscle et du système nerveux) mène des travaux de thérapies génique et cellulaire  pour le développement  de stratégies  thérapeutiques  pour  des  maladies  génétiques  affectant le  muscle  (myopathie  de   Duchenne) ou le système  nerveux (glycogénose  de  type  II).  
  • L’USC IECM (Immuno-Endocrinologie Cellulaire et Moléculaire) développe  des  projets  de  recherche dans le domaine du diabète de type 1 visant la description des mécanismes physiopathologiques à l’origine de la maladie, l’identification de biomarqueurs cellulaires et moléculaires de sa progression et le développement d’approches thérapeutiques innovantes.

L'unité Biopolymères Interactions Assemblages (BIA) participe également au RFI à travers ses outils de lithographie molle et de microfluidique pour la génération de nouveaux vecteurs de cellules souches à base d'hydrogels.L'UR BIA oriente son projet de recherche vers la transformation durable des ressources agricoles et de la biomasse végétale. Il s’agit d’intégrer l’ensemble de la chaîne de transformation de ces ressources depuis leur construction jusqu’à leur déconstruction lors de leur utilisation finale.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Santé animale
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire