• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

EIR-A Agreenium : 8 doctorants pour les unités implantées sur le centre Pays de la Loire sélectionnés pour ce parcours d'excellence

8 doctorants  intègrent la 7ème promotion de l’École Internationale de Recherche d’Agreenium : l’EIR-A.

EIRA Agreenium
Mis à jour le 09/02/2018
Publié le 08/02/2018

L’EIR-A, Ecole Internationale de Recherche d'Agreenium, propose un parcours d’excellence qui a pour ambition d’améliorer l’employabilité des doctorants par une ouverture à l’international et une sensibilisation aux grands enjeux de société du champ des agrosciences.Ce parcours professionnalisant s’appuie sur les référentiels européens pour lesquels le doctorant est considéré comme un jeune professionnel.Les établissements membres d’Agreenium proposent, parmi leurs doctorants inscrits en 1ère année, des candidats volontaires et motivés au niveau de chacun des sites. 46 candidatures au total ont étés retenues pour la promotion 2018-2019, avec notamment :

  • Romain DAVEU, encadré par Olivier PLANTARD au sein de l’UMR BioEPAR sur« Rôle de Midichloria mitochondrii,bactérie endosymbiotique bacterium de la tique Ixodes ricinus, dans le développement de son hôte
  • Lucile HENRY, encadrée par Maryline HUCHET-BOURDON au sein de l’UMR  SMART-LERECO sur « Quels impacts sur l'économie agricole et alimentaire française et bretonne face au"nouveau paysage commercial" européen ? Le cas du Brexit ».
  • Diana LOPEZ-ARIAS, encadrée par Fabrice Foucher au sein de l’UMR IRHS sur « Identification de sources de résistance à la maladie des taches noires chez le rosier »
  • Mathilde MERCAT, encadrée par Christine Fourichon au sein de l’UMR BIOEPAR sur « Développement d'une méthode d'estimation d'une probabilité d'infection à partir de données hétérogènes : application à la maitrise de la Diarrhée Bovine Virale pour sécuriser le commerce des bovins en Europe »
  • Mariane POURCHETGELLEZ, encadrée par Jean-Philippe ANTIGNAC au sein de l’UMR LABERCA sur « Développement d'approches de profilage non ciblé pour la mise en évidence de dangers chimiques émergents : application à l'identification de nouveaux marqueurs d'exposition interne chez l'Homme au service de la biosurveillance et de l'étude du lien entre exposition chimique et santé humaine"
  • Esther DEVILLIERS, encadrée par Alain CARPENTIER au sein de l’UMR  SMART-LERECO sur « Modélisation micro-économétrique des choix de pratiques de production et des utilisations d'intrants chimiques des agriculteurs : une approche par les fonctions de production latentes  »
  • Morgane FRAPIN, encadrée par Valérie Amarger au sein de l’UMR  PHAN sur « Impact d'une restriction protéique fœtale sur la différenciation neuronale chez le rat :rôle de l'épigénétique »
  • Florence MATUTINI, encadrée par Jacques BAUDRY au sein de l’UMR BAGAP sur « Les amphibiens et la structure des paysages : intérêt de ce groupe taxonomique pour définir et/ou valider la pertinence des continuités écologiques de la Trame verte et Bleue ».

La promotion sera réunie en séminaire du 26 au 30 mars 2018 à VetAgro Sup (Campus de Marcy l’Étoile) Thème : GlobalHealth – Biodiversité, santé des écosystèmes, santé humaine

Contact(s)
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire