• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

PROFIL : PROtéines Fonctionnalisées pour l'Industrie Laitière [projet interrégional Pays de la Loire et Bretagne]

Les protéines laitières sont une source potentielle d’innovation pour l’industrie laitière française.

Yaourt. © Inra, WEBER Jean
Mis à jour le 19/01/2015
Publié le 15/01/2015

Pour diversifier les textures et sécuriser encore plus les produits finis, de nombreux additifs ont été ajoutés dans les produits laitiers. Parfois, des protéines végétales, moins coûteuses, sont utilisées pour remplacer ces protéines laitières. Cette concurrence ne fera que s'accroître. Il s'agit ici de maintenir les positions sur les marchés occidentaux grâce à des innovations fonctionnelles mais aussi de créer de nouveaux débouchés sur les marchés d'Asie, où la demande est croissante en protéines, notamment laitières, grâce à de nouveaux produits adaptés.

L'idée est donc de tendre vers une fabrication «100% laitière » en développant de nouveaux produits laitiers basés sur la maîtrise du potentiel insuffisamment exploité des protéines laitières.
PROFIL vise à exploiter les propriétés multifonctionnelles des protéines laitières pour créer :

  • des produits laitiers sans additifs répondant aux attentes de naturalité des consommateurs ;
  • de nouveaux produits correspondant à de nouvelles habitudes de consommation.

Le postulat de base du projet PROFIL est qu'il est possible de demander plus aux protéines laitières, d'exploiter leur potentiel bien au-delà des acquis actuels et ainsi augmenter  leur valorisation. L'idée est de tendre vers la fabrication de produits  « 100%  lait» et de développer  de nouvelles  applications  ou de nouveaux  produits basés sur une  maîtrise rationnelle de ce potentiel.
La possibilité d'atteindre ces objectifs par de véritables ruptures technologiques est une réelle opportunité compte-tenu de la qualité des équipes scientifiques et du poids des entreprises impliquées, dans la mesure où les leaders de l'industrie laitière française sont engagés dans PROFIL (CA total de 27,2 milliards et 93 421 emplois).

Profil est un projet coordonné par le centre Inra Rennes (coordination scientifique :  Joëlle Léonil, Directrice de l'UMR STLO) et financé par la  Région Pays de la Loire, la Région Bretagne et Rennes Métropole.

La signature de la convention avec la Région des Pays de la Loire a eu lieu en décembre dernier.

Partenaires :

  • Partenaires  privés : SODIAAL  (Entremont,  Candia,  Euroserum) ; LACTALIS ; BONGRAIN ; CF&R ; BEL ; Coopérative d'Isigny; LAITA; Laiterie de Montaigu ; SILL; Maîtres laitiers du Cotentin ; EURIAAL Poitouraine, regroupés au sein de l’association BBA.
  • Laboratoires:
    • INRA UMR STLO (Science et Technologie du Lait et de I'ŒuD - Rennes (35)
    • UBO LUBEM ESMISAB (Laboratoire Universitaire de Biodiversité et Ecologie Microbienne)- Plouzané (29)
    • INRA BIA (Biopolymères Interactions Assemblages)- Nantes (44)
    • ONIRIS- Nantes (44).
    • Institut de physique, Université de Rennes I (35)
    • Polymères colloïdes et interfaces, Univ. Du Maine, Le Mans (72)
Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Caractérisation et élaboration des produits issus de l’agriculture
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire, Bretagne-Normandie