• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Projet ISOSEED [Connect talent - Région Pays de la Loire]

Pour la compréhension des propriétés métaboliques des plantes durant leur germination afin d'évaluer la qualité des semences

projet ISOSEED
Mis à jour le 02/05/2019
Publié le 30/04/2019

Optimiser la production de semences à haut rendement de germination  (plantes de grande culture et maraichères)

Ce projet s’inscrit dans un contexte où le rendement des plantes cultivées ne repose pas uniquement sur la performance de la plante adulte (photosynthèse, assimilation de l'azote, résistance aux maladies...) mais aussi sur la qualité des semences, de leur développement à la formation de la plantule au moment de l'établissement de la culture. De fait, on estime aujourd'hui que la qualité imparfaite des semences pourrait causer jusqu'à 20% de perte de rendement chez de nombreuses espèces cultivées. Cette pression va encore augmenter avec la nécessaire réduction de l'utilisation d'intrants chimiques dans les cultures. Ainsi, disposer de marqueurs de qualité à des fins d'amélioration des semences est un sujet de premier plan. Le projet propose d’utiliser une approche isotopique pour explorer les relations entre la qualité de semences (pendant la germination et la levée) et le métabolisme.

ISOSEED devrait permettre de positionner la Région Pays de la Loire à la place de leader international en isotopie biologique.

ISOSEED vise à étudier, identifier et tester des biomarqueurs de qualité des semences basé sur le métabolisme, y compris les abondances isotopiques naturelles. L'utilisation des propriétés métaboliques pour évaluer la qualité des semences est encore quasi-inexistante. En effet, le métabolisme sous-tend tous les phénomènes clefs de l'émergence, de la germination et du développement de la graine (production d'énergie cellulaire, remobilisation desréserves, biosynthèses des protéines, etc).

Le but d'ISOSEED est d'explorer la possibilité d'utiliser les analyses métaboliques à large spectre (métabolomique) et isotopiques afin de cribler des variétés de plantes d'intérêt agronomique pour lesquelles on dispose d'indicateurs de qualité. Il s'agit en particulier d'examiner le potentiel de l'utilisation des abondances isotopiques naturelles.

Le projet s'appuie sur l'installation du porteur, Guillaume Tcherkez, à l’UMR IRHS et tire parti de la complémentarité entre les atouts de la région Pays de la Loire en chimie isotopique et sciences du végétal du côté académique, de la forte implantation d'entreprises semencières de premier plan sur le pôle végétal et semences situé à Angers, et des compétences du porteur de projet en métabolisme et utilisation des isotopes stables.

En savoir plus sur l'UMR IRHS : https://www6.angers-nantes.inra.fr/irhs

En savoir plus sur Guillaume Tcherkez : http://www.paysdelaloire.fr/index.php?id=10891&tx_ttnews%5btt_news%5d=43951&cHash=d87ed31e180b7f3553307c1ddf8e5884