• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

FLOWER : la fibre de lin produite localement pour l’industrie des composites [FEDER]

Développement de deux grands types de renforts en fibre de lin innovants, par leur masse surfacique et leur architecture, performants et adaptés au mieux aux spécificités de l’industrie des composites.

projet FLOWER
Mis à jour le 22/01/2019
Publié le 18/01/2019

Le projet FLOWER (Flax composites, LOW weight, End of life and Recycling) a été sélectionné par le programme européen de coopération transfrontalière Interreg VA France (Manche) Angleterre, financé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER). Il vise à développer des renforts en fibre de lin produits localement pour l’industrie des composites pour un coût inférieur aux produits existants, en améliorant de manière significative les performances, le bilan environnemental et la fin de vie des produits actuels. En effet, l'usage des composites est très répandu dans l’industrie : ils représentent environ 20% de la masse d’une automobile et la quasi-totalité de celle des bateaux de plaisance, mais ils sont actuellement généralement constitués de fibres de verre et d’une résine pétro-sourcée non recyclable.

Le projet FLOWER a donc pour objectif de développer deux grands types de renforts de lin innovants, notamment par leur masse surfacique et leur architecture, performants et adaptés au mieux aux spécificités de l’industrie des composites.

Ce projet participera ainsi de manière active à relever les besoins communs de la zone Transmanche en particulier en termes de recherche et de préservation de l’environnement, tout en permettant le développement de filières locales de production et de transformation du lin. A terme, le projet Flower vise à toucher trois secteurs principaux d’application : nautisme, automobile et publicité, notamment présentoirs publicitaires, à l'horizon 2022.
Pour mener à bien ces actions, le projet rassemble des partenaires qui possèdent des compétences complémentaires permettant de couvrir toute la chaîne de valeur : de la production agricole des fibres jusqu’à la R&D et à la commercialisation des pièces industrielles.

  • Partenaires du projet : porté par l’Université de Bretagne Sud (Laboratoire IRDL), FLOWER regroupe 4 partenaires académiques (Université de Bretagne Sud, INRA Pays de la Loire, University of Cambridge et University of Portsmouth) et 4 industriels (les entreprises Kaïros, Teillage Vandecandelaere, EcoTechnilin et Howa-Tramico) situés de part et d’autre de la Manche.
  • Au sein de l'INRA, c'est l'unité BIA du centre Inra Pays de la Loire qui aura en charge le volet "traitement"  du projet, visant à modifier les matières premières fibres de lin pour les deux grandes familles de composites ciblés, de façon à gagner en performances selon le cahier des charges ‘produit’.
  • Axes de recherche du volet " traitement" qui donneront lieu à 3 sujets de thèses :
  1. Les prétraitements envisagés exploreront différents moyens biologiques ou physiques : voie microbiologique ou enzymatique, rayonnements ionisants, plasma, ozonolyse, ultrason,
  2. L’endommagement multi-échelle de faisceaux de lin, en étudiant la relation structure-comportement par approches expérimentales et numériques. Cette thèse se fera en étroite collaboration avec un industriel travaillant sur la production et la transformation du lin,
  3. L'exploration du développement et de la structure des fibres de lin pour un usage en tant que renforts de matériaux composites.
  • Durée du projet : février 2018 – avril 2022
Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Caractérisation et élaboration des produits issus de l’agriculture
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire