ADVICLIM : adaptation de la viticulture au changement climatique [LIFE]

Adaptation de la viticulture au changement climatique: vers des scénarii à haute résolution.

Grappes de  RAISIN  Chateau Couhins avant les vendages © Alain Girard - Inra
Mis à jour le 15/10/2014
Publié le 03/10/2014

Les impacts attribuables au changement climatique sont déjà notables sur les cultures pérennes, en particulier la viticulture. Ils varient selon la région viticole, mais en général une avancée importante des stades phénologiques de la vigne et une évolution significative de la composition des raisins ont été observées. La poursuite du changement climatique au cours des prochaines décennies pose la question des stratégies d’adaptation. Si des études d’impact existent pour différents scénarii climatiques et différentes régions du monde, les modèles atmosphériques globaux qui les sous-tendent ne sont pas adaptés aux échelles fines, que sont celles des terroirs viticoles. C’est pourquoi, depuis 2008, un réseau international d’observation et de modélisation aux échelles fines a été mis en place par des équipes interdisciplinaires dans le cadre des projets ANR-TERVICLIM et GICC TERADCLIM.

Dans un souci de continuité, le projet européen LIFE-ADVICLIM, piloté par Hervé Quénol du CNRS à l’université de Rennes 2 (UMR6554 LETG), a pour objectif d’étudier des scénarii d’adaptation de la viticulture aux échelles locales pour différents vignobles européens représentatifs de la diversité climatique des régions viticoles européennes. Le projet s’appuie sur différents volets :

  • Un premier volet utilise et affine les études déjà réalisées sur l’observation et la modélisation du climat aux échelles locales ainsi que celles du comportement de la vigne (phénologie et qualité du raisin) aux mêmes échelles.
  • Le second volet aborde la question des stratégies d’adaptation via la modélisation des activités humaines sur les territoires, donc en intégrant la réactivité de différents agents à des variables exogènes (contraintes biophysiques, socio-économiques et réglementaires).

Environnement de modélisation du modèle DAHU-Vigne
Environnement de modélisation du modèle DAHU-Vigne

Différents scénarii d’adaptation sont ensuite proposés et discutés sur plusieurs sites pilotes en Europe, dont deux en moyenne vallée de la Loire (Coteaux du Layon et Saumur Champigny) gérés par l’unité Vigne et Vin de l’INRA.

Sites pilotes d’étude en moyenne vallée de la Loire
Sites pilotes d’étude en moyenne vallée de la Loire

  • Le dernier volet, très important pour ce projet européen, est consacré au transfert des résultats de la recherche vers le développement de façon à orienter les pratiques des professionnels ainsi que les politiques publiques. A cet effet, un centre d’archivage des données et une plateforme de visualisation vont être mis en place afin de faciliter l’échange de données entre partenaires ainsi que l’accès des utilisateurs potentiels aux résultats via une interface web.

Dans ce projet, l’unité Vigne et Vin est particulièrement impliquée dans les volets 1 et 2  qui concernent les stratégies d’adaptation au changement climatique et leur déclinaison sur les sites pilotes qu’elle gère en moyenne vallée de la Loire.

Partenaires :

  • LETG-RENNES-COSTEL, CNRS, Université de Rennes 2, Pl. recteur Henri le Moal, 35043, Rennes. Cedex A, France. herve.quenol@uhb.fr coordinateur.
  • UVV-INRA, UE1117, UMT Vinitera², 49071 Beaucouzé, France.
  • Bordeaux Sciences Agro, Univ. Bordeaux, ISVV, UMR 1287, Villenave d’Ornon, France.
  • Hochschule Geisenheim University UGM, Geisenheim, Germany.
  • Plumpton College, Wine Department, United Kingdom.
  • USAMV, IASI, Romania.
  • Institut Français de la Vigne et du Vin, Pôle Développement Durable, EPERNAY, France.
  • ECOCLIMASOL©, Paris.
  • UMR6554 LETG-Brest-Geomer, CNRS, IUEM, Plouzané, France.
  • Departamento de Producción Agraria, Universidad Pública de Navarra, Pamplona, Spain.
logo LIFE. © Inra
logo LIFE © Inra
Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire