• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Lancement du projet Marie-Curie ITN PROTECT

Le projet Européen PROTECT (modéliser les effets du changement climatique sur la sécurité des aliments) a été lancé les 23 et 24 mai 2019 à Dublin.

ITN PROTECT
Mis à jour le 07/08/2019
Publié le 29/05/2019

Le changement climatique et la sécurité alimentaire sont devenus des priorités de recherche interdépendantes dans le monde entier. Pour relever le défi de l'Union Européenne de doubler la production alimentaire d'ici 2050, tout en gérant l'impact du changement climatique sur la sécurité sanitaire des aliments, il est nécessaire d'investir dans la recherche et particulièrement dans la formation de jeunes chercheurs.

C'est dans le cadre de ce projet que 8 doctorants vont être formés en modélisation, avec l'acquisition de compétences aussi variées que l’appréciation quantitative du risque, les procédés alimentaires, les analyses de cycle de vie, ou l’aide à la décision.

Le projet est porté par Enda Cummins de l’University College of Dublin, et inclut :

  • 6 partenaires académiques (University of Malta, University of Nottingham, KU Leuven, Oniris, Aristotle University of Thessaloniki, University of Santiago de Compostela) ;
  • 6 entreprises (Feiraco, CREME, Danone, Nizo Food Research, Nestlé, Arla Foods) ;
  • L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

EN savoir plus sur le projet Marie Curie ITN "PROTECT" : www.angers-nantes.inra.fr/Toutes-les-actualites/projet-ITN-PROTECT

carte. © Inra
carte © Inra

L'unité Secalim (UMR Oniris/INRA) est leader d’un « work package » visant à réduire les risques de contamination par les mycotoxines et les microorganismes dans les produits laitiers.
Elle est également en charge de la direction d’un doctorant travaillant sur l'évaluation quantitative de l'exposition microbienne (pathogènes et altération), de produits laitiers non réfrigérés. Cette thèse inclura du développement de modèles mathématiques et des approches multi-critères afin d’étudier l'impact environnemental des pratiques de production/consommation conjointement aux risques sanitaires.

European Commission. Horizon 2020 Programme. Innovative Training Networks (ITN). CALL: H2020-MSCA-ITN-2018
Reference: EU project 813329, MSCA-ITN-ETN

En savoir plus sur l'UMR Secalim : https://www6.angers-nantes.inra.fr/secalim

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Microbiologie et chaîne alimentaire
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire