• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Infections à Campylobacter jejuni

Gouvernance de la transition de la phase de croissance bactérienne.

Séquence consensus reconnue par CosR lors de sa fixation à l'ADN. © O.Tresse
Mis à jour le 05/09/2017
Publié le 29/08/2017

Campylobacter jejuni est l'agent pathogène le plus répandu parmi les infections bactériennes d'origine alimentaire en Europe, avec  plus de 200 000 cas recensés pour un coût estimé à 2,4 milliards d'euros par an. Cette bactérie se retrouve majoritairement sur la viande de volaille au cours de l'éviscération. Elle a la capacité d’activer des mécanismes qui lui permet de résister et donc de persister tout au long de la mise en œuvre des procédés agroalimentaires. Pour développer des stratégies de prévention, il est utile de mieux connaître ce pathogène et ses mécanismes d'adaptation.Une des étapes clef associée à l'adaptation des bactéries est le passage de la phase exponentielle de croissance à la phase stationnaire. Des mécanismes moléculaires conduisant cette transition chez de nombreuses bactéries ne sont pas présents chez C. jejuni.

En comparant le protéome (technique utilisée 2D-SDS-PAGE) et l'expression de gènes (technique utilisée qRT PCR) en phase exponentielle et en phase stationnaire de croissance de C. jejuni, un facteur de régulation nommé CosR, surexprimé en phase stationnaire, a été mis en évidence. L'augmentation transitoire du nombre de transcripts de CosR lors du passage de la phase exponentielle à la phase stationnaire pourrait être à l'origine d'une autorégulation négative du gène codant ce régulateur. Il a été démontré dans cette étude que la protéine CosR se fixait sur sa propre région promotrice, confirmant cette hypothèse. Des analyses bio-informatiques menées sur le génome complet de plusieurs souches de C. jejuni ont permis d'affiner la séquence consensus de liaison à l'ADN de cette protéine dans la région promotrice de ces gènes. Ces travaux consistent  maintenant à déterminer le régulon de CosR afin de comprendre les voies métaboliques contrôlées par cette protéine en phase stationnaire.

Partenaires : ce travail a été réalisé en collaboration avec l'University of Chemistry and Technology de Prague dans le cadre du réseau Européen Cost BacFoodNet et du projet Hubert Curien SARPAC.

Publication associée : Turonova, H., Haddad, N., Hernould, M., Chevret, D., Pazlarova, J., & Tresse, O. (2017). Profiling of Campylobacter jejuni Proteome in Exponential and Stationary Phase of Growth. Frontiers in Microbiology, 8, 12. http://doi.org/10.3389/fmicb.2017.00913

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Microbiologie et chaîne alimentaire
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire