Lait maternel, microARN et rythme circadien : un prix de la DOHAD

Ilaria Floris, post-doctorante de l'UMR PHAN, a reçu le prix du meilleur poster lors de la dernière édition du Congrès de la Société Francophone SF-DOHAD ("Developmental Origin of Health and Disease") organisé à Nantes, les 6 et 7 novembre 2014.

Ilaria Floris, post-doctorante de l'UMR PHAN. © Inra
Mis à jour le 16/12/2014
Publié le 05/12/2014

Lors du congrès de la SF-DOHAD, deux prix ont été décernés par le Département Hospitalo-Universitaire DHU2020, du CHU de Nantes, à deux jeunes lauréats, l’un pour l’excellence de sa communication orale et l’autre à Ilaria Floris pour la qualité de son poster.

Le poster d' Ilaria Floris traitait des microRNA du lait maternel, séquences courtes et non codantes d'ARN, qui régulent l'expression des ARN messagers. Il y a un intérêt croissant dans les microRNA du lait maternel, relatif à  leur rôle dans le transfert de l'immunité maternelle et, potentiellement, dans la régulation circadienne de la physiologie de l'enfant allaité.

Ilaria vient de l'Université de Sassari en Sardaigne et son post-doctorat est financé par la Région Pays de la Loire. Sa recherche sur le lait humain est financée en partie par le projet LACTACOL (financement FEDER Région Pays de la Loire).