• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

HealthyLivestock [H2020]

Combattre l’antibiorésistance en améliorant le bien-être et la santé des animaux en élevage

Des éleveurs de porcs conduisent leurs lots charcutiers en plein air et ceci jusqu'à la montée dans le camion avant abattage, avec distribution des aliments fermiers dans des cabanes aussi très confortables (Drôme). © Inra, MEURET Michel
Mis à jour le 13/02/2018
Publié le 22/01/2018
Mots-clés :

Le projet HealthyLivestock (Tackling Antimicrobial Resistance through improved livestock Health & Welfare) s’inscrit dans un champ important de travaux visant à réduire l’usage des antibiotiques en élevage de porcs et de poulets en Europe et en Chine, sans compromettre la productivité des exploitations.Il vise également à maîtriser les risques d’émergence de bactéries résistantes aux antibiotiques pouvant à terme poser des problèmes de santé publique.

Les recherches porteront sur 4 leviers pour améliorer la santé et le bien-être des animaux :

  • la biosécurité pour réduire l’exposition des animaux agents pathogènes dans les élevages,
  • l’amélioration de la résilience des animaux pour qu’ils ne tombent pas malades si ils sont exposés à des agents pathogènes,
  • la détection précoce des maladies pour pouvoir traiter rapidement les animaux malades,
  • l’utilisation mieux ciblée des antibiotiques ou d’alternatives quand les animaux sont malades.

Les approches originales porteront sur la conception de protocoles de biosécurité intégrant des indicateurs de résultat, l’intégration des méthodes automatisées de mesure du comportement des animaux, des systèmes d’élevage favorisant le bien-être, ainsi que sur la médecine de précision pour administrer les traitements et le recours à des médecines traditionnelles chinoises.

La faisabilité et la viabilité économique et sociétale des innovations potentielles seront évaluées et des outils d’application seront développés avec les partenaires privés du projet pour les plus prometteuses.

Partenaires : HealthyLivestock est coordonné par Hans Spoolder de Wageningen Research et associe 11 partenaires académiques (6 européens, 5 chinois) et 10 partenaires socio-économiques. A Nantes, l’UMR BIOEPAR est responsable du workpackage sur la biosécurité où l’expertise des chercheurs en épidémiologie et en physiopathologie des maladies infectieuses sera mobilisée.

En savoir plus sur BIOEPAR : http://www.angers-nantes.inra.fr/bioepar

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Santé animale
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire