• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

La biologie des graines et la transition écologique au colloque Graines2019

La communauté française travaillant sur la biologie des graines, leur développement, leur adaptation au milieu et leurs utilisations alimentaires et non-alimentaires s'est retrouvée à Angers du 21 au 23 mai 2019

Béatrice Teulat lors de la séance d'ouverture du colloque Graines2019, à Angers
Mis à jour le 05/06/2019
Publié le 21/05/2019

Biologie des graines, leur développement, leur adaptation au milieu et leurs utilisations alimentaires et non-alimentaires :

Le colloque Graines2019 rassemble la communauté française (scientifique et professionnelle) travaillant sur la biologie des graines, leur développement, leur adaptation au milieu et leurs utilisations alimentaires et non-alimentaires. Il est coordonné par le Réseau Français de Biologie des Graines, créé en 2006 afin de fédérer les interactions entre équipes travaillant sur les graines dans différentes disciplines.
L’édition 2019 du colloque, co-coordonné par l’UMR IRHS, reflète la spécificité de la recherche angevine, avec comme fil conducteur la biologie des graines et la transition écologique.

4 thématiques abordées :

Au cours de ce colloque, 4 thématiques ont été abordées :

  • Environnement biotique et qualités des graines
  • Qualité des graines et Stress abiotiques
  • Traits de vie et Stratégies adaptatives
  • Grain(e)s pour l’alimentation, la santé et leurs usages non alimentaires

avec différents conférenciers invités :

  • Christian Huyghe (Directeur Scientifique Agriculture, INRA)
  • Matthieu Barret (IRHS, Angers)
  • Annie Marion-Poll (IJPB, Versailles)
  •  Christophe Bailly (IPBS UMR 7622, Paris)
  • Sylvie Addou-Muratorio (URFM, Avignon)
  • Loic Mepiniec (IJPB, Versailles)

Les outils de phénotypage des graines ont également été développés

Une table ronde sur les enjeux clés pour les semences dans un contexte de changements :

Animée par Dominique Job, Directeur de recherche CNRS Émérite et professeur consultant AgroParisTech, la table ronde a réuni les conférenciers invités et Valérie Mazza, Directrice des Affaires Scientifiques et de l’Innovation à Limagrain.

3 visites ont été proposées aux participants :

  • La Collection Française des Bactéries associées au Plantes (CIRM-CFBP) qui, en complément de son activité de centre de ressource biologique, développe des méthodologies pour caractériser et conserver des microbiotes associés aux semences.
  • Le Centre de Ressources Biologiques Carottes et autres Apiacées : visite des installations et des tunnels de carottes sauvages et cultivées en montaison ; échanges sur gestion de collection et fonctionnement en réseau, aspects de multiplication de semences sauvages et cultivées, liens avec des projets de recherche.
  • La plateforme de phénotypage des semences et plantules, qui développe et exploite des méthodologies basées sur l’utilisation de l’imagerie, avec un focus sur 2 dispositifs :
    • le phénotypage de la germination et des plantules par les bancs de germination
    • la caractérisation de la morphologie interne des semences par l’utilisation des rayons X

Intervention d'Olivier Le Prince sur l'histoire de la filière semences en Pays de la Loire : de Louis-Thomas Aupois à l’Institut de Recherche en Horticulture et Semences. Au XVIIIe siècle, on multipliait les graines en Anjou pour les besoins locaux et également pour les expédier loin hors de la région. En 2012, la Région Pays de la Loire s’est ainsi classée 1ère pour les semences fourragères, 2e pour les semences potagères et 3e pour les semences de maïs. Elle concentre aujourd'hui tous les acteurs de la filière, allant de la recherche au "semencier" en passant par l’agriculteur-multiplicateur. © Univ Angers, T. Clochard
Intervention d'Olivier Le Prince sur l'histoire de la filière semences en Pays de la Loire : de Louis-Thomas Aupois à l’Institut de Recherche en Horticulture et Semences. Au XVIIIe siècle, on multipliait les graines en Anjou pour les besoins locaux et également pour les expédier loin hors de la région. En 2012, la Région Pays de la Loire s’est ainsi classée 1ère pour les semences fourragères, 2e pour les semences potagères et 3e pour les semences de maïs. Elle concentre aujourd'hui tous les acteurs de la filière, allant de la recherche au "semencier" en passant par l’agriculteur-multiplicateur © Univ Angers, T. Clochard

Intervention de Christina Huyghe sur "Graines, agriculture et transition agroécologique" : l’agriculture doit répondre à différents défis engendrés par les changements globaux relatifs au climat, à la sécurité alimentaire mondiale et à l’état de l’air, de l’eau et du sol. Les variétés et les semences sont un des leviers pour l’indispensable transition agroécologique, en intervenant à différents niveaux et d’abord par l’introduction de nouvelles espèces dans les processus culturaux. © Univ Angers, T. Clochard
Intervention de Christina Huyghe sur "Graines, agriculture et transition agroécologique" : l’agriculture doit répondre à différents défis engendrés par les changements globaux relatifs au climat, à la sécurité alimentaire mondiale et à l’état de l’air, de l’eau et du sol. Les variétés et les semences sont un des leviers pour l’indispensable transition agroécologique, en intervenant à différents niveaux et d’abord par l’introduction de nouvelles espèces dans les processus culturaux © Univ Angers, T. Clochard

Intervention de Matthieu Barret sur l'assemblage et la dynamique du microbiote des semences, avec notamment (i)la transmission de micro-organismes bénéfiques pour la croissance et/ou la santé des plantes à et par la semence : une approche séduisante pour augmenter la performance des cultures et (ii) la réponse du microbiote des graines à l’invasion d’agents phytopathogènes. © Univ Angers, T. Clochard
Intervention de Matthieu Barret sur l'assemblage et la dynamique du microbiote des semences, avec notamment (i)la transmission de micro-organismes bénéfiques pour la croissance et/ou la santé des plantes à et par la semence : une approche séduisante pour augmenter la performance des cultures et (ii) la réponse du microbiote des graines à l’invasion d’agents phytopathogènes © Univ Angers, T. Clochard

Intervention de David Rousseau sur les outils et méthodes de phénotypage pour les graines et plantules : imagerie RGB classique, radiographie X, imagerie hyperspectrale, imagerie thermique et imagerie de profondeur. © Univ Angers, T. Clochard
Intervention de David Rousseau sur les outils et méthodes de phénotypage pour les graines et plantules : imagerie RGB classique, radiographie X, imagerie hyperspectrale, imagerie thermique et imagerie de profondeur © Univ Angers, T. Clochard

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire