• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

NuTTTMeD : transition nutritionnelle et transmission de maladies métaboliques [ANR PCI].

Identification de facteurs biologiques et socioéconomiques.

Porjet ANR NuTTTMeD
Mis à jour le 09/12/2016
Publié le 07/12/2016

Contexte et l'objectif du projet

Le développement économique s’accompagne d’un processus de transition nutritionnelle caractérisé par la consommation d'aliments industriels riches en énergie au détriment d'une nourriture naturelle contenant de grandes quantités de fibres et de faibles quantités de sucre et de gras. À son tour, la transition nutritionnelle est corrélée à une incidence accrue de maladies non transmissibles, dont l'obésité et le syndrome métabolique, qui sont les principales causes de décès dans le monde.

La diminution du taux des maladies infectieuses, dues à la malnutrition et aux mauvaises conditions sanitaires, au profit des maladies dégénératives chroniques, est appelée transition épidémiologique. Ce processus serait le résultat combiné du risque accru de maladie induit par la malnutrition périnatale, via un processus de programmation métabolique, et de l'effet d'un environnement obésogène sous-tendu par des facteurs économiques, sociaux et culturels. Cependant, peu d'études ont analysé les interactions entre les déterminants biologiques et socioéconomiques de l'obésité comme principale cause de la transition épidémiologique.

L’objectif de ce projet est d’identifier de marqueurs métaboliques et épigénétiques liés au risque de maladie métabolique dans des échantillons biologiques d’enfants de mères obèses et de déterminer leur corrélation avec les facteurs socio-économiques liés aux disparités de santé, à l'insécurité alimentaire et aux pratiques d'alimentation maternelle et infantile en utilisant une approche intégrative.  

Implication de l’UMR PHAN dans le projet

Ce projet collaboratif international repose sur l'utilisation des échantillons biologiques (sérum, placenta, cordon ombilical), provenant de trois cohortes humaines et d'un modèle animal d'obésité maternelle. Il sera développé par un consortium constitué des laboratoires suivants

  • UMR PhAN, INRA-Université de Nantes (Francisco Bolaños-Jiménez) - Coordinateur français du projet.
  • INSERM U954-Université de Nancy (Jean-Louis Guéant).
  • Instituto Nacional de Salud Pública (Armando Arredondo) - Coordinateur mexicain du projet.
  • Instituto Nacional de Nutrición (Elena Zambrano).
  • Hospital Infantil de México Federico Gómez (Feng Huang).
Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Alimentation humaine
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire