2013

Sommaire
  1. Introduction
  2. Faits marquants 2013 de l'UMR PANTHER
  3. Cutine de tomate - Le secret de la formation de la peau des fruits enfin dévoilé
  4. Faits marquants 2013
  5. Performances des vaches laitières et Bluetongue - Bénéfice/risque de la vaccination
  6. Taxinomie du genre Cytisus - Révision de la délimitation des taxons sauvages
  7. Emploi et stages
  8. Mastication virtuelle - Simulation de la fragmentation orale d’aliments céréaliers alvéolaires
  9. Phenotypage par imagerie de fluorescence de chlorophylle - Quantification de symptômes sur feuille
  10. Le Campus du Végétal
  11. Ad Litteram
  12. La cellulose pour stabiliser de l’huile en gel - Des émulsions sans tensioactifs !
  13. Architecture du rosier et environnement - Implication des strigolactones dans le débourrement ?
  14. Modèle de compartimentation - Microbilles biosourcées à 2 faces
  15. Prix de thèse 2013 d’Oniris
  16. Résistance du pommier au feu bactérien - Le double rôle de la phloridzine
  17. Durabilité des multirésistances chez les plantes - Modèle d’adaptation d’un pathogène
  18. "Redonner confiance à la production lait"
  19. Difficultés alimentaires des enfants - La prématurité est-elle un facteur aggravant ?
  20. Antibiothérapie infantile - Facteur de risque d’obésité adulte ?
  21. Biopolymères 2013
  22. Mettre du terroir dans son vin
  23. Quand le vin a soif de recherches
  24. Des outils pour l'agroalimentaire
  25. 64ème congrès international de la Fédération Européenne de Zootechnie
  26. Rapport Faits Marquants 2012 SFR Quasav et partenaires
  27. Les effets redistributifs des décisions françaises relatives à la PAC post-2015
  28. Allergie alimentaire - Prévention par des prébiotiques
  29. Agreenskills
  30. Des plantes et des hommes
  31. Emmanuelle Chevassus-Lozza et Karine Latouche ont reçu le prix du meilleur article 2012 de la revue ERAE
  32. Débat sciences-société, 20 juin 2013
  33. Les paysages ont-ils une influence sur les maladies transmises par les tiques ?
  34. Un grain sous toutes les coutures
  35. Mignonne, allons voir… pourquoi la rose refleurit 
  36. Le secteur laitier à la croisée des chemins.
  37. Votre point de vue nous intéresse : comment rendre l'agriculture biologique plus compétitive ?
  38. Colloque Inra au Salon de l'Agriculture : la PAC a cinquante ans, le bel âge ?
  39. Rencontre Bio-économie au SIA 2013
  40. Rencontre Protéines et alimentation au SIA 2013
  41. Lancement du programme FloRHiGe
  42. Stimulateurs de défense naturelle des plantes
  43. L'INRA et AGROCAMPUS OUEST consolident leur coopération scientifique

    ">

    L'INRA et AGROCAMPUS OUEST consolident leur coopération scientifique

  44. Des passagers clandestins à l’intérieur des tiques - Une histoire de poupées russes
  45. Matthieu Barret : comprendre le fonctionnement des communautés microbiennes associées aux semences
  46. Tavelure du pommier : sur la piste d’un 2ème responsable
  47. Nouvelle plaquette du centre Inra Angers-Nantes
  48. L'oeuf aux trésors

Des passagers clandestins à l’intérieur des tiques - Une histoire de poupées russes

L’identification des micro-organismes portés par les tiques constitue un enjeu essentiel en santé humaine ou animale. Outre leur rôle de vecteur de pathogènes, les tiques hébergent aussi des bactéries symbiotiques.

Mis à jour le 23/01/2013
Publié le 18/01/2013
Mots-clés :

Parmi celles-ci, la bactérie Wolbachia pipientis a déjà été reportée comme associée à la tique Ixodes ricinus. Cependant, l’origine de Wolbachia dans les tiques et ses conséquences sur leur biologie, allant de la symbiose obligatoire chez certains nématodes à la manipulation de la reproduction chez certains insectes, sont inconnues. Nos investigations ont permis de montrer que l’endoparasitoïde Ixodiphagus hookeri (Hymenoptera, Chalcidoidea, Encyrtidae) qui se développe exclusivement aux dépens des tiques, est infecté à presque 100% par W. pipientis. Nous avons développé des amorces PCRs spécifiques pour l’hyménoptère et pour W. pipentis qui nous ont permis de montrer que toutes les nymphes de tiques parasitées par I. hookeri portaient aussi Wolbachia, alors que que les tiques non-parasitées par l’insecte étaient indemnes de Wolbachia. Les nymphes obtenues à partir de larves exposées au laboratoire à I. hookeri pendant leur gorgement sur un hôte vertébré portaient aussi Wolbachia. Nous avons aussi démontré expérimentalement que les nymphes obtenues à partir de larves exposées à I. hookeri pendant leur gorgement sur un hôte vertébré portaient aussi Wolbachia. Nous suggérons que la présence de W. pipientis dans des tiques, rapportée dans des articles déja publiées, était en fait due à la présence cryptique de l’hyménoptère endoparasitoïde I. hookeri. Cette association était restée insoupçonnée jusqu’à présent parce que les parasitoïdes ne peuvent pas être détectés avant que les nymphes de tiques ne se gorgent de sang, levant ainsi la diapause des œufs de l’hyménoptère. Cette étude montre l’importance du couplage d’investigations expérimentales avec des approches descriptives (comme celles relevant de la métagénomique) pour identifier l’origine et la fonction de certaines bactéries dans un échantillon donné.   

Référence
• Plantard O., Bouju-Albert A., Malard M. A., Hermouet A., Capron G., Verheyden H. (2012). Detection of Wolbachia in the Tick Ixodes ricinus is Due to the Presence of the Hymenoptera Endoparasitoid Ixodiphagus hookeri. Plos One 7: 8.