• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

2013

Sommaire
  1. Introduction
  2. Faits marquants 2013 de l'UMR PANTHER
  3. Cutine de tomate - Le secret de la formation de la peau des fruits enfin dévoilé
  4. Faits marquants 2013
  5. Performances des vaches laitières et Bluetongue - Bénéfice/risque de la vaccination
  6. Taxinomie du genre Cytisus - Révision de la délimitation des taxons sauvages
  7. Emploi et stages
  8. Mastication virtuelle - Simulation de la fragmentation orale d’aliments céréaliers alvéolaires
  9. Phenotypage par imagerie de fluorescence de chlorophylle - Quantification de symptômes sur feuille
  10. Le Campus du Végétal
  11. Ad Litteram
  12. La cellulose pour stabiliser de l’huile en gel - Des émulsions sans tensioactifs !
  13. Architecture du rosier et environnement - Implication des strigolactones dans le débourrement ?
  14. Modèle de compartimentation - Microbilles biosourcées à 2 faces
  15. Prix de thèse 2013 d’Oniris
  16. Résistance du pommier au feu bactérien - Le double rôle de la phloridzine
  17. Durabilité des multirésistances chez les plantes - Modèle d’adaptation d’un pathogène
  18. "Redonner confiance à la production lait"
  19. Difficultés alimentaires des enfants - La prématurité est-elle un facteur aggravant ?
  20. Antibiothérapie infantile - Facteur de risque d’obésité adulte ?
  21. Biopolymères 2013
  22. Mettre du terroir dans son vin
  23. Quand le vin a soif de recherches
  24. Des outils pour l'agroalimentaire
  25. 64ème congrès international de la Fédération Européenne de Zootechnie
  26. Rapport Faits Marquants 2012 SFR Quasav et partenaires
  27. Les effets redistributifs des décisions françaises relatives à la PAC post-2015
  28. Allergie alimentaire - Prévention par des prébiotiques
  29. Agreenskills
  30. Des plantes et des hommes
  31. Emmanuelle Chevassus-Lozza et Karine Latouche ont reçu le prix du meilleur article 2012 de la revue ERAE
  32. Débat sciences-société, 20 juin 2013
  33. Les paysages ont-ils une influence sur les maladies transmises par les tiques ?
  34. Un grain sous toutes les coutures
  35. Mignonne, allons voir… pourquoi la rose refleurit 
  36. Le secteur laitier à la croisée des chemins.
  37. Votre point de vue nous intéresse : comment rendre l'agriculture biologique plus compétitive ?
  38. Colloque Inra au Salon de l'Agriculture : la PAC a cinquante ans, le bel âge ?
  39. Rencontre Bio-économie au SIA 2013
  40. Rencontre Protéines et alimentation au SIA 2013
  41. Lancement du programme FloRHiGe
  42. Stimulateurs de défense naturelle des plantes
  43. L'INRA et AGROCAMPUS OUEST consolident leur coopération scientifique

    ">

    L'INRA et AGROCAMPUS OUEST consolident leur coopération scientifique

  44. Des passagers clandestins à l’intérieur des tiques - Une histoire de poupées russes
  45. Matthieu Barret : comprendre le fonctionnement des communautés microbiennes associées aux semences
  46. Tavelure du pommier : sur la piste d’un 2ème responsable
  47. Nouvelle plaquette du centre Inra Angers-Nantes
  48. L'oeuf aux trésors

Mettre du terroir dans son vin

Maîtriser l’expression du terroir dans les vins, c’est la finalité du modèle conçu par l’unité Vigne et vin à Angers. Son principe : prévoir le type de vin en fonction du milieu dans lequel évolue la vigne et des pratiques culturales des viticulteurs.

Par Elodie Regnier
Mis à jour le 03/09/2013
Publié le 03/09/2013
Mots-clés :

Face à l’augmentation des coûts énergétiques, à l’évolution des marchés et des réglementations et au changement climatique, les viticulteurs doivent adapter leurs itinéraires techniques, mais pas question de mettre de côté la qualité et la typicité des vins, enjeu majeur pour la filière viticole. Pour accompagner ces changements, l’unité Vigne et vin à Angers a mis au point un modèle qui permet de prédire le type de vin en fonction des facteurs environnementaux et des pratiques culturales des viticulteurs.

Le fonctionnement de la vigne, oui, mais dans son environnement !

Le concept "d’itinéraire de fonctionnement" a été élaboré pour prendre en compte la vigne dans son milieu, en fonction des effets combinés du sol, du sous-sol, de l’environnement paysager et des pratiques culturales telles que le choix du cépage, du porte-greffe ou encore l’entretien du sol. Les différents itinéraires de fonctionnement possibles ont été mis en relation avec les types de produit raisin/vin identifiés par un jury de professionnels (viticulteurs, œnologues et techniciens) et un jury expert. Pour une même parcelle, plusieurs itinéraires de fonctionnement sont possibles et donc différents types de vins peuvent être obtenus. A l’inverse, différents itinéraires de fonctionnement peuvent conduire à un même type de vin.

L’application du concept d’itinéraire de fonctionnement sur 14 parcelles d’étude localisées sur les vignobles d'AOC de Saumur, Saumur-Champigny, Bourgueil, Saint-Nicolas de Bourgueil et Chinon montre qu’il est possible de caractériser, de manière simple et opérationnelle, le fonctionnement de la vigne dans son ensemble et de le relier à des types de vin. La méthode est facilement adaptable à d’autres vignobles, il suffit d’ajuster les paramètres avec les connaissances et données pédologiques de la zone concernée.

Décider l’avenir

Ce modèle va permette de construire un outil d'aide à la décision pour les viticulteurs afin d'optimiser leurs pratiques en fonction des facteurs du milieu et suivant leur objectif de production. En particulier, il pourra aider les viticulteurs dans le choix de pratiques dites "pérennes" telles que le choix du cépage ou porte-greffe qui conditionne la production pour les années à venir.
Ce modèle peut aussi servir, lors de travaux de recherche, à tester des scénarios prospectifs dans le cadre d'un contexte réglementaire et climatique changeant, pour proposer des voies d'adaptation aux viticulteurs.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Sciences pour l’action et le développement
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire

En savoir plus

  • Coulon, C. 2012.Méthode de caractérisation systémique du fonctionnement de la vigne, à partir de l'évaluation des effets combinés du milieu et des pratiques culturales, pour prévoir les types de vins. Thèse de doctorat en agronomie. Université d'Angers : VENAM, 243p.
  • Coulon C., Charnomordic B., Rioux D., Thiollet-Scholtus M., Guillaume S. 2012.Prediction of vine vigor and precocity using data and knowledge-based fuzzy experts systems.Journal International des Sciences de la Vigne et du Vin, 46(3), 185-205.

A propos de

L'UMT VINITERA

Ce travail a été réalisé dans le cadre de l'Unité Mixte Technologique Vinitera qui réunit recherche (Inra), enseignement supérieur (ESA, Angers), et acteurs du développement (Institut français de la vigne et du vin, Cellule terroirs viticoles) autour d'un même objectif : comprendre comment se construit la typicité d'un vin. Reconduite jusqu'en 2016, l' UMT Vinitera s’intéresse maintenant à la conception de systèmes vitivinicoles innovants en réponse à un contexte changeant.