• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Une médaille d'argent de l'Académie d'Agriculture de France pour 2 doctorantes des unités du centre

Julia Zinsmeister et Alix Allard, doctorantes accueillies à l'UMR IRHS, ont reçu la médaille d'argent de l'Académie d'Agriculture de France  le 28 septembre dernier.

Doctorants lauréats de la médaille d'argent de l'Académie Française d'Agriculture, 2017 © J. Buitink
Mis à jour le 11/10/2017
Publié le 06/10/2017

Julia Zinsmeister a reçu la médaille d’argent de l’Académie d’Agriculture de France dans la section "sciences de la vie" lors de la séance de présentation des thèses le 28 septembre 2017. La médaille d’argent est destinée à récompenser une excellente thèse, dont l’analyse a été faite par l’Académie, et qui peut avantageusement faire l’objet d’une note de recherche.

Encadrée par Olivier Leprince (Professeur à Agrocampus Ouest) et Julia Buitink (Directrice de recherche à l’INRA), Julia Zinsmeister a réalisé sa thèse de 2013 à 2016 au sein de l’équipe CONSERTO de l’UMR IRHS après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur en horticulture, option semences et plants à Agrocampus Ouest en 2013. Depuis janvier 2017, Julia Zinsmeister occupe un poste permanent de chercheur en technologies de semences aux Pays-Bas, à Enza Zaden, une entreprise familiale indépendante et multi-locale spécialisée dans la sélection et la commercialisation de semences de plantes maraîchères.

Dans son travail, Julia Zinsmeister a découvert deux régulateurs inédits de la longévité des graines de légumineuses. La longévité des graines correspond à leur capacité à rester vivantes et vigoureuses très longtemps pendant leur stockage et avant semis. Elle conditionne l’établissement du peuplement végétal et donc le rendement des cultures. Elle constitue également la base de la préservation des ressources génétiques ex situ. La caractérisation de ces deux gènes inédits chez la légumineuse modèle Medicago truncatula et le pois a permis de mettre en évidence leur rôle dans la synthèse de molécules protectrices contre la dessiccation et la dégradation de la chlorophylle en fin de développement.

Julia Zinsmeister reçoit la médaille d'argent de d'Académis française d'Agriculture. © Inra, J. Buitink
Julia Zinsmeister reçoit la médaille d'argent de d'Académis française d'Agriculture © Inra, J. Buitink

Alix Allard a réalisé une thèse codirigée par l’unité mixte de recherche Amélioration génétique et adaptation des plantes méditerranéennes et tropicales (Inra-Cirad-Montpellier SupAgro) du centre Inra Occitanie-Montpellier, et l'UMR IRHS (Inra – Agrocampus Ouest – Université Angers) du centre Inra  Pays de la Loire. Cette médaille récompense son étude du déterminisme génétique de deux caractères complexes liés à la floraison du pommier dans le contexte du changement climatique et de la réduction des pesticides.

Avec un diplôme d'ingénieur agronome spécialité Protection de Cultures de l’Ecole Nationale Supérieure Agronomie et Agro Alimentaire de Nancy, Alix Allard a réalisé son doctorat de 2012 à 2016 sous la direction d'Evelyne Costes à Montpellier et de François Laurens à  Angers (UMR IRHS). Son travail a permis de définir de nouvelles variables pertinentes pour caractériser les phénotypes pour leur régularité de production et pour leur phénologie, entre levée de dormance et débourrement des bourgeons, puis entre débourrement et floraison.

> En savoir plus sur ses travaux

Alix Allard a reçu la médaille d'argent de d'Académis française d'Agriculture. © Inra, J. Buitink
Alix Allard a reçu la médaille d'argent de d'Académis française d'Agriculture © Inra, J. Buitink

Contact(s)
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire