• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Thématique de recherche

Le projet scientifique du LEVA est centré sur la mobilisation d’interactions biotiques pour la conception et la conduite d’associations de cultures à base de légumineuses pour des systèmes de culture moins dépendants des engrais minéraux azotés et des pesticides.

Publié le 23/01/2017
Mots-clés :

Le projet scientifique s’appuie sur une meilleure compréhension de quatre processus biologiques conférant aux légumineuses des fonctions pertinentes pour la conduite de systèmes de culture plus économes en azote et en herbicides, lorsqu’elles sont cultivées en association avec une autre espèce : la fixation symbiotique, l’absorption de l’azote du sol, l’allocation de l’azote dans la plante et la rhizodéposition azotée. La dynamique des interactions plante-plante-sol est étudiée tout au long du cycle de culture. S’étant largement intéressée aux complémentarités interspécifiques pour l’utilisation de l’azote dans la phase de fixation symbiotique de la légumineuse ces dernières années, l’équipe se focalise actuellement sur des questions de recherche visant à : i) l’identification et la hiérarchisation des traits déterminants pour une meilleure utilisation des ressources en azote dans l’association, aux stades précoces (germination et levée), et ii) l’étude des complémentarités racinaires dans cette phase non fixatrice, en lien avec la mise en place des parties aériennes. Dans l’objectif d’une économie d’azote, le LEVA s’intéresse aussi à l’effet de la composition des couverts végétaux incluant une légumineuse sur les interactions avec les organismes du sol, la qualité de la matière organique et la disponibilité en azote.

L’intégration de ces connaissances à l’échelle du plein champ, voire du système de culture, vise à identifier les leviers permettant de concevoir des associations et des itinéraires techniques, valorisant les fonctions écologiques des légumineuses en services pour (et par) les agriculteurs. Pour cela, le LEVA cherche à mieux comprendre les déterminants des fonctions et services des légumineuses pour différents modes d’insertion (culture de rente ou plante de service...), afin de mieux gérer les complémentarités des fonctions des légumineuses et non-légumineuses au sein des associations dans le temps et dans l’espace, en lien avec les services attendus (production, fertilité du sol, économie en azote, gestion des adventices). Cette réflexion intègre des données obtenues en partenariat avec d’autres équipes étudiant les conditions d’adoptions de différents modes d’insertion des légumineuses.