• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
FEUILLE  de  CHATAIGNIER . © CARRERAS Florence

Biologie végétale intégrative et gestion durable des productions horticoles et des semences

Mis à jour le 23/01/2013
Publié le 18/01/2013
Mots-clés : département - BAP - SEP - EA - SAD

Cet identifiant thématique est porté par 2 unités de recherche et 2 unités expérimentales ainsi que par les unités du GEVES. Les départements INRA impliqués sont BAP (Biologie et Amélioration des plantes), SPE (Santé des Plantes et environnement), EA (Environnement-Agronomie) et SAD (Sciences pour l’action et le développement). Les UE V&V et HORTI jouent un rôle dans la conservation et la gestion des ressources génétiques (vigne pour UE V&V et rosacées pour l'UE HORTI), dont certaines collections sont uniques au monde.

Le domaine thématique regroupe l’activité d’environ 320 personnes, dont 100 chercheurs, enseignants-chercheurs et ingénieurs, 40 doctorants, post-doctorants et jeunes scientifiques contractuels dans les unités de recherche et expérimentales en dehors du GEVES et d’environ 475 personnes au total en incluant les unités du GEVES.

La TGU (« très grande unité ») UMR IRHS résulte d’une fusion récemment mise en place (janvier 2012). Elle constitue le principal porteur de la SFR QUASAV (voir-dessous) qui fédère désormais l’ensemble des équipes de recherche du pôle « Végétal Spécialisé ». La structuration avancée désormais atteinte donne une nouvelle dimension à l’organisation des recherches en augmentant la reconnaissance et l’attractivité nationales et européennes. Cette structuration de la recherche favorise également la concertation stratégique et la coopération transversale sur les dimensions recherche/formation/innovation, par l’adossement scientifique du pôle de compétitivité Végépolys consacré au végétal spécialisé (depuis 2005) et de son département Végépolys Innovation.