• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

13 mars 2019

Thèse doctorat

Soutenance de Ming Wang (IRHS)

Soutenance de thèse sur : "Réseau de régulation moléculaire de l'expression du gène BRANCHED1 (BRC1) dans le bourgeon axillaire du rosier, en réponse au sucre et à l’auxine".

Mis à jour le 19/02/2019
Publié le 07/02/2019
Mots-clés :

Ming WANG  

Doctorant à l'unité de recherche IRHS

Date et lieu de soutenance :  13 mars de 13h30, André Leroy (D) à AGROCAMPUS OUEST, Angers

Titre : "Réseau de régulation moléculaire de l'expression du gène BRANCHED1 (BRC1) dans le bourgeon axillaire du rosier, en réponse au sucre et à l’auxine".

Jury :

  • Rémi LEMOINE Directeur de recherche, Université de Poitiers, UMR EBI -  Rapporteur
  • Saïd MOUZEYAR, Professeur, Université Clermont Auvergne, UMR GDEC - Rapporteur
  • Fatma LECOURIEUX, Chargée de recherche INRA Nouvelle Aquitaine, UMR EGFV - Examinatrice
  • Marie-Pascale PRUD'HOMME, Professeure, Université Caen, UMR EVA - Examinatrice
  • Mathide BRIARD, Professeure, Agrocampus Ouest, UMR IRHS - Examinatrice
  • Soulaiman SAKR, Professeur, Agrocampus Ouest, UMR IRHS - Directeur de thèse
  • Latifa HAMAMA, Ingénieure de recherche, Université d'Angers, UMR IRHS - Co-encadrante de thèse

 
Résumé :

Le débourrement du bourgeon axillaire est un processus clef au cours du développement de la plante, qui est contrôlé par des facteurs endogènes et exogènes. Au niveau du bourgeon, le facteur de transcription BRANCHED1 (BRC1) est l’un des principaux intégrateurs des voies de signalisations de ces facteurs. Sur la base des études précédentes, le niveau de transcription de RhBRC1 (un gène homologue de BRC1 chez Rosa hybrida) est contrôlé par le sucre et l’auxine. Cependant, les mécanismes moléculaires impliqués dans cette régulation restent à ce jour inconnus. Dans cette étude, nous avons montré que l'effet antagoniste entre le saccharose et l'auxine peut influencer le niveau de transcription de plusieurs enzymes du métabolisme de sucre, notamment la voie glycolyse / cycle de Krebs et la voie oxydative des pentoses phosphates (OPPP). Cette régulation du métabolisme du sucre s’est avérée centrale dans leur effet antagoniste sur l’expression de RhBRC1 et le débourrement des bourgeons végétatifs.   Par ailleurs, la région promotrice de RhBRC1 serait le site de convergence de l’effet antagoniste de l’auxine et de sucre, médié par la glycolyse / cycle de Krebs et l’OPPP. Deux zones du promoteur RhBRC1 ont été identifiées pour leur implication dans cette régulation transcriptionnelle. D’autre part, cet effet antagoniste de l’auxine et du sucre implique aussi une régulation post-transcriptionnelle de RhBRC1 à travers sa séquence 3’UTR. Une protéine de type PUF, RhPUF4, a été identifiée et les résultats obtenus suggèrent sa capacité à se lier au 3'UTR de RhBRC1 et à réguler son expression. En conclusion, l’effet antagoniste de l’auxine et de sucre, deux facteurs majeurs contrôlant la ramification chez les plantes, est en partie médié par des signaux émanant de la glycolyse et de l'OPPP et implique une régulation transcriptionnelle et posttranscriptionenle du gène intégrateur RhBRC1.    
Mots clés : BRANCHED1 (BRC1), débourrement, PUF, régulation transcriptionnelle, régulation post-transcriptionnelle 

Contact(s)
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire