• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

11 déc 2018

Thèse doctorat

Soutenance de Laure Simon Delfosse (PHAN)

Soutenance de thèse sur : "Association entre la croissance hospitalière des enfants prématurés avec le devenir neurologique et la croissance staturale dans l'enfance".

Mis à jour le 13/11/2018
Publié le 08/11/2018
Mots-clés :

Laure Simon Delfosse

Doctorante à l'unité de recherche PHAN

Date de soutenance :  11 décembre 2018 à 12h dans la salle des thèses de la faculté de pharmacie, rue Bias, Nantes

Titre : "Association entre la croissance hospitalière des enfants prématurés avec le devenir neurologique et la croissance staturale dans l'enfance"

Jury :

  • Pr Jean-Christophe Rozé, Directeur
  • Pr Dominique Darmaun, Co-Directeur
  • Pr Delphine Mitanchez, Rapporteure
  • Pr Noël Peretti, Rapporteur
  • Dr Céline Fischer-Fumeaux, membre du jury
  • Pr Pierre-Yves Ancel, membre du jury

Résumé :

Titre : Association entre croissance des enfants prématurés en période néonatale, devenir neurologique et croissance staturale dans l’enfance
Résumé : Nous avons étudié l’impact de la qualité de croissance, mesurée par composition corporelle par pléthysmographie par déplacement d’air ou estimée par la croissance en taille des nouveau-nés prématurés en période néonatale.
Les prématurés en sortie d'hospitalisation ont un pourcentage de masse grasse supérieur aux nouveau-nés à terme, lié à un défaut d'accrétion de masse maigre, plus important chez les garçons (British Journal of Nutrition 2012). Le modèle de régression linéaire pour prédire la masse maigre absolue en fonction des données périnatales est robuste (R² = 0.82). Les principaux déterminants de la masse maigre à terme sont la croissance anténatale, la croissance postnatale, l’âge gestationnel et l’âge postnatal (American Journal of Clinical Nutrition 2014). Par ailleurs, l’accrétion de masse maigre est associée au devenir neurologique à 2 ans (Journal of Pediatrics 2018).    Une croissance en taille observée inférieure à la croissance attendue est statistiquement associée à un risque augmenté de développement neurologique non-optimal à 2 ans (Neonatology 2018). Il existe un impact indépendant du Z-score de taille à la naissance et de la croissance en taille néonatale sur la taille à 2 ans (Neonatology 2016). La perte de Z-score de taille pendant l’hospitalisation néonatale est associée au risque d’Indice de masse corporelle (IMC) > 90ème percentile à 15 ans, tout comme l’IMC maternel et l’augmentation d’IMC entre la sortie d’hospitalisation et 12 mois (Article en préparation).
La qualité de croissance pendant l’hospitalisation néonatale des nouveau-nés prématurés est associée au devenir neurologique et à la croissance staturale à 2 ans ainsi qu’à l’IMC à 15 ans.

Mots clés : Croissance, qualité de croissance, composition corporelle, taille, prématurés,
développement neurologique

Abstract :

Title :  Association between neonatal preterm infant’s growth, neurodevelopment and height growth in childhood
Abstract : We analyzed the impact of growth quality, measured by body composition by air displacement plethysmography or estimated by length growth in preterm infants.
Preterm infants have a higher percentage of body fat than term neonates and this is presumably due to a lesser accretion in fat-free mass (FFM), particularly in boys (British Journal of Nutrition 2012). Linear regression produced an excellent model to predict absolute FFM from perinatal characteristics and nutrition (R² = 0.82). The main determinants of FFM were antenatal and postnatal growth, gestational and postnatal age (American Journal of Clinical Nutrition 2014). FFM accretion at discharge is associated with neurologic outcome at 2 years of age (Journal of Pediatrics 2018).
    Observed length growth below expected length growth is associated with a higher risk for 2-year non-optimal neurodevepmental outcome (Neonatology 2018). Both birth length and postnatal length growth were independently associated with height Z-score at 2 years, with a negative relationship between antenatal and postnatal length growth (Neonatology 2016). Loss of neonatal length Z-score is associated with the risk of body mass index (BMI) > 90th percentile at age 15, as well as maternal BMI and BMI increase between hospitalization and 12 months.
Quality of growth during neonatal hospital stay for preterm infants is associated with neurologic outcome, height at 2 years and BMI at 15 years.
Keywords :  Growth, quality of growth, body composition, length, preterm, neurodevelopment

Contact(s)
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire