• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

12 mars 2019

Thèse doctorat

Soutenance de Anthony Rouault (GRAPPE)

Soutenance de thèse sur : "Développement méthodologique pour la mise en œuvre d’une démarche participative d’éco-quali-conception appliquée aux  systèmes de production viticole".

Mis à jour le 01/02/2019
Publié le 07/01/2019
Mots-clés :

Anthony Rouault

Doctorant à l'unité de recherche GRAPPE

Date et lieu de soutenance :  12 mars de 10h à l’ESA d’Angers – amphi 2290

Titre : "Développement méthodologique pour la mise en œuvre d’une démarche participative d’éco-quali-conception appliquée aux  systèmes de production viticole".

Direction et encadrement

  • Frédérique Jourjon( ESA)- Directrice de thèse​
  • Christel Renaud Gentié (ESA) - Encadrante
  • Aurélie Perrin (INRA) - Encadrante

 
Résumé :

Les systèmes agricoles doivent aujourd’hui satisfaire de nouvelles exigences, plus particulièrement concernant leurs impacts environnementaux. La conception de nouveaux systèmes agricoles doit ainsi intégrer de nouveaux objectifs, modifier la façon dont les concepts et connaissances sont mobilisées et renouveler les méthodes d’évaluation et critères utilisés (Meynard et al., 2012). Les démarches de conception en agriculture sont très diverses et peuvent principalement être classées selon leur niveau de rupture visé et le niveau de participation souhaité (Le Gal et al., 2011 ; Martin et al., 2012 ; Meynard et al., 2012). L’éco- conception, puisqu’elle vise à intégrer des aspects environnementaux dans la conception d’un produit (ISO 14006), peut répondre à ces besoins et permettre de concevoir des systèmes agricoles éco-efficients. L’Analyse du Cycle de Vie (ACV) est une méthode d’évaluation environnementale recommandée pour outiller les démarches d’éco-conception. Par ailleurs, en France, où 93% de la production viticole est vendue sous signe de qualité (INAO, 2016), la qualité est souvent aussi importante que le rendement dans la définition des objectifs de production viticoles. Un cadre méthodologique intégrant l’ACV a été proposé pour évaluer les performances environnementales des itinéraires techniques viticoles (Renaud-Gentié, 2015) tout en préservant la qualité du raisin (Beauchet, 2016).
Dans la continuité de ces travaux, ce travail de thèse explore l’intérêt et les modalités d’un rapprochement entre l’éco-conception et les démarches de co-conception de systèmes de culture. La problématique est ainsi articulée en trois temps : i) Pourquoi et comment mettre en place une démarche participative d’éco-conception en agriculture ? ii) ACV et démarche participative d’éco-conception en viticulture : quelles questions et solutions méthodologiques ? iii) Comment intégrer un objectif de qualité du raisin à une démarche d’éco-conception en viticulture ?
Ces questions ont été explorées au travers de la mise en place d’une démarche participative d’éco-conception© intégrant viticulteurs et conseillers viticoles. Cette démarche a été définie et appliquée avec deux groupes de viticulteurs et leur conseiller viticole dans la vallée de la Loire.

Mots clés : ACV agricole, éco-conception, sciences participatives, conception innovante, transition

Contact(s)
Centre(s) associé(s) :
Pays de la Loire